France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Ouanary

Inauguration de l’hôtel de ville : les annonces du maire

Samedi 10 Août 2019 - 03h20
Inauguration de l’hôtel de ville : les annonces du maire
sénateurs et députés et président CTG coupent le ruban avec Eric Rozé le maire - BERNARD DORDONNE

Le maire de Ouanary, Éric Rozé a inauguré, samedi, le nouvel hôtel de ville de sa commune. Une opération rendue possible grâce à l’offre territoriale, qui permet un meilleur accueil et un meilleur accès aux services municipaux pour les administrés de la commune. L’hôtel de ville a une grande superficie avec un rez-de-chaussée et un étage. La commune est située à l'est de la zone littorale, près de l'estuaire de la rivière Ouanary. Elle est limitrophe, des communes de Saint-Georges-de-l’Oyapock au sud et de Régina à l'ouest. Sa population est de 186 habitants.

Cette manifestation s’est déroulée en présence du président de la CTG, Rodolphe Alexandre et des quatre parlementaires : les députés Gabriel Serville et Lénaïck Adam et les sénateurs Georges Patient et Antoine Karam.

Une belle prestation des Frères Cippe et de Nadine Léo a animé les festivités de l'inauguration de la mairie de Ouanary.

Bernard DORDONNE

hôtel de ville de ouanary inauguré - BERNARD DORDONNE
Eric Rozé candidat en 2020

« J’ai été très heureux de recevoir pour l’inauguration de l’hôtel de ville de Ouanary, les quatre parlementaires et le président de la CTG. à cause de l’enclavement de la commune, j’ai dû affronter de grosses difficultés pour construire la mairie. Le chantier a été abandonné à plusieurs reprises.

J’ai dit, aux élus présents, ce qu’ils savaient déjà, que Ouanary est une commune très enclavée. Cela fait 25 ans que je suis le 1er magistrat d’une commune enclavée que je gère avec difficultés. Cet enclavement entraîne beaucoup de souffrance pour la population.

J’ai demandé au président de la collectivité de ne pas abandonner Ouanary, car c’est une commune à vocation touristique dans laquelle réside de très grandes familles guyanaises : Sébéloué, Modestine, Francis, Cippe, Elfort, Rozé. Pour le repeuplement de la commune, j’ai une centaine de famille de Hmongs qui veulent s’installer à Ouanary.

Pour désenclaver la commune, il faut construire une bretelle de route de 50 km pour rejoindre la RN2 au niveau du lieu-dit la Carrière. Il faut aussi mettre aux normes la piste d’atterrissage de 800 mètres situé dans la commune, afin d’installer un petit aérodrome pour permettre à Air Guyane de faire atterrir ses avions. Je pense avoir eu une écoute du président de la CTG et des quatre parlementaires qui m’ont donné un avis favorable.

Concernant les élections municipales de mars 2020, je serai candidat pour continuer à œuvrer pour ma commune. J’ai déjà le financement pour de nombreux projets notamment la réhabilitation du gîte rural et de l’église. Pour la construction d’un autre château d’eau pour alimenter les habitants qui se trouvent en hauteur.»

B. D.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
3 commentaires
3 commentaires
1 commentaire
3 commentaires
A la une