• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
POLITIQUE

Hélène Sirder plaide pour l’exploitation de la biodiversité et du carbone au CESE

FXG, à Paris Mercredi 29 Juin 2022 - 15h51
Hélène Sirder plaide pour l’exploitation de la biodiversité et du carbone au CESE

Le Conseil économique, social et environnemental a adopté ce jour à Paris une résolution sur la future stratégie française pour l'énergie et le climat. Hélène Sirder est intervenue au nom du groupe Outre-mer. 

 Le CESE a débattu mercredi d’une résolution sur la future stratégie française pour l'énergie et le climat. Afin de réussir la transition écologique et d'atteindre notamment l'objectif de la neutralité carbone en 2050, le gouvernement français a engagé les travaux de cette future stratégie pour l'énergie et le climat (SFEC). La Commission Environnement du Conseil économique, social et environnemental a souhaité étudier plusieurs axes de cette stratégie, dont la gouvernance de la transition énergétique et climatique. Quelles méthodes et modalités pour y associer le débat public ? Comment traduire les objectifs dans les territoires ? Comment financer cette transition ? Quels indicateurs à mettre en œuvre ?

Au nom du groupe Outre-mer, la conseillère guyanaise Hélène Sirder est intervenue pour mettre l’accent sur les nouveaux sujets qui émergent comme « l’occupation de certaines terres agricoles soumises à rude épreuve par la production d’énergie renouvelable ». Elle vise ainsi ces terres arables transformées en vaste fermes solaires au moment où le conflit ukrainien révèle les fragilités de l’approvisionnement agricole dans le monde et où l’autonomie alimentaire est présentée comme un défi majeur ce de siècle.

Hélène Sirder a rappelé également que pour atteindre la neutralité carbone en 2050 sans « creuser davantage le fossé de la précarité », il fallait mettre en place une industrialisation soutenable et durable et ne pas évacuer le sujet de la biodiversité : « Il faut comprendre, a-t-elle déclaré, que nous ne pouvons pas entendre tout le temps : émission-réduction des gaz à effet de serre, empreinte carbone, choix à faire. Dans ces conditions, il nous faut parler du carbone, des ressources que peuvent procurer la biodiversité et de la captation du carbone. »

A l’issue de son intervention, les conseillers ont adopté la résolution qui sera transmise au gouvernement.

Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
1 commentaire
A la une
1 commentaire