France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Gilles Adelson réélu à Macouria sur fond de conflit social à la Régie de territoire

A.G. Mercredi 27 Mai 2020 - 14h57
Gilles Adelson réélu à Macouria sur fond de conflit social à la Régie de territoire
Gilles Adelson a été réélu maire de la commune de Macouria pour un deuxième mandat - AG

Gilles Adelson repart pour un deuxième mandat. Il a été élu ce matin par le nouveau conseil municipal de Macouria alors qu’une dizaine d’agents de la Régie de territoire, sans salaire depuis avril, manifestaient.

Ambiance tendue ce matin à Macouria. Alors que les élus sont réunis à la salle du théâtre de la commune pour élire le nouveau conseil municipal, les clameurs d’une manifestation se font entendre au loin. Une dizaine d’agents de la Régie de territoire manifestent pour dénoncer les impayés de salaires depuis avril (lire ci-contre). C’est dans ce contexte particulier que ce conseil en huis clos, avec port de masque obligatoire, débute.

Vainqueur au premier tour des élections municipales le 15 mars avec 55,39 % des suffrages, Gilles Adelson, a été réélu ce matin par 31 votes sur 33 (deux abstentions).
Thierry Louis, conseiller de l’opposition, a expliqué son vote : « Mon groupe et moi-même (quatre sièges) avons décidé de suivre l’avis des Macouriens et de voter pour vous [Gilles Adelson, ndlr]. Nous sommes dans une opposition constructive : nous suivrons tout ce qui ira dans le sens du développement de Macouria ! Mais s’il y a des choses à relever, nous le ferons. »
Emmanuel Prince, à la tête de l’autre groupe de l’opposition (trois sièges), a quant à lui déclaré : « Nous sommes dans un état d’esprit positif. Notre but, c’est d’être une force de proposition donc l’aventure continue. » Il a notamment proposé la création d’une commission spéciale consacrée à la gestion de la crise Covid-19. Gilles Adelson a expliqué qu’une cellule de crise doit être créée d’ici à la fin de la semaine.
Une équipe renouvelée
Pour ce deuxième mandat, Gilles Adelson est entouré d’une équipe renouvelée pour moitié : « C’est une équipe jeune qui a soif d’apporter sa contribution pour continuer le développement de Macouria. » Il sera épaulé par neuf adjoints et six conseillers spéciaux. Monique Azer (chargée de la culture, du patrimoine et du tourisme) succède à Madly Marignan au poste de premier adjoint. Les huit autres adjoints sont : Gilles Bacé (chargé des relations citoyennes), Yvane Chand (chargée de la politique de la ville), Jean-Yves Thivert (délégué au sport), Sandrine Payet (chargée de l’urbanisme et des travaux), Claude Lemki (chargé de l’éducation), Tania Giffard-Clifford (déléguée aux affaires sociales), Patrice Bibandi (chargé de la sécurité des biens et des personnes) et Rose Daniel (déléguée à l’économie et à l’agriculture).

9 adjoints au maire de Macouria ont été élu par le conseil municipal ce matin - AG

Durant les six prochaines années, Gilles Adelson entend « continuer à conforter le travail fait à Soula. Rééquilibrer le territoire de Tonate où nous avons déjà commencer à travailler sur l'extension. Nous comptons poursuivre à développer l'attractivité du territoire avec la mise en place de zones d'activité. Il y a aussi la construction du lycée. » Parmi les dossiers qui devront être traités en urgence, le maire pointe « le vote du budget [reporté pour cause de crise sanitaire, ndlr] et la préparation de cette fameuse rentrée 2020 ».
Les salariés de la Régie de territoire en colère
Equipés d’une banderole, une dizaine d’agents de la Régie de territoire de Macouria ont manifesté leur colère ce matin, à proximité de la salle des fêtes gardée par les forces de l’ordre. A la Régie, le travail s’est poursuivi malgré le confinement mais les salaires n’ont pas été versés depuis avril. « Nous avons tiré la sonnette d’alarme à plusieurs reprises, demandé des réunions avec le maire mais jusqu’à présent, personne n’a réagi ! Comment devons-nous faire pour manger et payer les factures ? », interroge, exaspéré, Jean-Renel Nivose, chef d’équipe à la Régie de territoire.
Gilles Adelson, interpellé sur le sujet par Thierry Louis, conseiller de l’opposition, rappelle que « la Régie du territoire de Tonate-Macouria est un organisme indépendant qui est régi au niveau du Comité national des régies de quartiers. Il ne s’agit pas d’un service municipal. Nous avons des contrats de prestation avec cette régie ».
Gilles Adelson est cependant président de cette association et il précise : « Il se trouve qu’à ce jour, les remboursements d’un organisme principal n’ont pas été effectués depuis deux mois. Toujours est-il qu’une régie fonctionne avec des financements publics mais aussi avec des factures de ses différents prestataires (…) Le premier mois de salaire [mars, ndlr] a été payé sur les fonds propres de cette régie (…) Plusieurs pistes ont été suivies : j’ai demandé au responsable de cette régie de se rendre à la banque pour voir s’il est possible d’obtenir une avance sur trésorerie. De la même manière, j’ai interrogé les services municipaux pour voir dans quelle mesure la municipalité peut aider avec, par exemple, des avances sur contrats. »
Une réunion est prévue demain avec le maire et les agents de la Régie pour faire le point sur la situation.
Les salariés de la régie de territoire demande le paiement de leur salaire d'avril et craignent de ne pas être payés en mai - AG
 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
2 commentaires
1 commentaire
A la une
2 commentaires