• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
POLITIQUE

Gilles Adelson démissionne du bureau de l'Association des maires de Guyane

Gaëtan Tringham (g.tringham@agmedias.fr) Jeudi 4 Août 2022 - 13h45
Gilles Adelson démissionne du bureau de l'Association des maires de Guyane
Gilles Adelson, maire de Macouria, démissione du bureau de l'AMG - DR

Après Georges Elfort, maire de Saint-Georges, c'est au tour du maire de Macouria de se désengager de l'Association des maires de Guyane. Un désengagement partiel, car il ne quitte que le bureau de la structure, mais il met tout de même en cause l'efficacité de son action. 

Début avril dernier, l'information selon laquelle Georges Elfort démissionnait de l'association des maires de Guyane (AMG) fuitait. Il faisait alors part d'une décision "irrévocable" qui était selon l'édile : "L'aboutissement d'un lent processus de délitement de notre association depuis la dernière élection de son bureau en novembre 2020." Soit la date à laquelle François Ringuet, maire de Kourou, accédait à la présidence à la place de David Riché, ancien maire de Roura devenu directeur de cabinet de la ville spatiale.

Georges Elfort dénonçait ainsi une instance devenue "inaudible dans le débat public guyanais" et déplorait la disparition du respect, notamment via les "échanges internes sur WhatsApp." Malgré les demandes, il pointait enfin du doigt "l'absence de réunion" ainsi qu'un manque de "concertation sur les grandes décisions et les sujets sociétaux importants."

C'est un son de cloche qui résonne à nouveau. Dans un courrier rédigé ce 2 août, Gilles Adelson fait part de son "honneur" d'adresser sa démission en tant que secrétaire du bureau de l'Association des maires de Guyane.

"Les raisons qui motivent ma décision sont corrélées avec mon souhait que l’AMG puisse œuvrer de façon plus efficiente comme outil des maires de notre territoire", écrit-il notamment. Restant très cordial, il remercie tout de même "Cher François", pour la confiance accordée.

Contacté, la mairie de Macouria n'a pas encore donné suite. De son côté, l'AMG n'a : "pour l'instant, pas de déclaration à faire" sur cet évènement.
En fin d'après-midi, François RInguet est revenu sur cette démission : "Je l'ai apprise comme tout le monde par les réseaux sociaux. Je ne suis pas un président qui monte au créneau, qui vient gueuler sur le président de la CTG. Je ne suis pas là pour faire la guerre à Serville après la défaite des maires contre lui en 2020. Je suis plutôt cool. Ceux qui ont un problème avec Gabriel Serville peuvent aller lui dire directement sans passer par l'AMG."
Une défense qui mécontente des édiles issus de l'ancienne majorité territoriale proches ou membres actifs de Guyane Rassemblement, le parti de Rodolphe Alexandre.

Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
7 commentaires
1 commentaire
2 commentaires
A la une
1 commentaire