Forte participation au conseil rural

« Nous sommes là pour nous parler franchement! » Le maire Jean-Étienne Antoinette a tout de suite prévenu, samedi, en préambule du conseil participatif rural. L'élu se retrouvait face à de nombreux habitants du Dégrad Saramaka, de Wayabo et Matiti.
« Nous savons que la destination agricole de plusieurs parcelles n'est pas respectée, a-t-il attaqué. Certains d'entre vous en profitent pour construire jusqu'à cinq maisons, alors qu'avant de vous céder les terrains pour des prix...

France-Guyane 495 mots - 24.10.2013
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir