France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Exposition sur Gaston Monnerville

Vendredi 11 Octobre 2019 - 03h05
 Exposition sur Gaston Monnerville
Gaston Monnerville, commandant Saint-Just, en uniforme FFI à l'été 1944. - DR

Le parcours de l’homme politique est à découvrir à la CTG, à Cayenne.

La Collectivité territoriale (CTG), à Cayenne, accueille depuis le début du mois une exposition sur l’ancien président du Sénat Gaston Monnerville. Michel Arab est à l’origine de cette exposition placée sous le haut patronage du président de la République et d’abord présentée en 2017 dans les salons présidentiels du Sénat à l’occasion du 120e anniversaire de la naissance du grand homme politique guyanais.

Gaston Monnerville a connu la célébrité après avoir plaidé l’affaire Galmot. Il est ensuite à l’origine de la fermeture du bagne en Guyane. Élu à la députation en Guyane puis maire de Saint-Céré (Lot) et président du conseil général du Lot, il fut président du Conseil et du Sénat durant vingt et un ans avant d’être nommé au Conseil constitutionnel.

Les Guyanais peuvent découvrir cette exposition pour une durée indéterminée au rez-de-chaussée de la CTG, aux heures d’ouverture. Cette exposition sera transférée ensuite à l’hôtel Montabo puis elle aura vocation à s’insérer dans le circuit scolaire dans toutes les communes du territoire.

Serge RAVIN

Farouk Amri - Serge Ravin
Paulin Bruné - Serge Ravin
« Redonner la fierté au peuple guyanais »

« À travers cette exposition, l’idée est de donner de la fierté au peuple guyanais qui souvent semble ignorer qu’il a un patrimoine et une culture très riche avec des gens et des personnalités illustres. C’est pour rendre hommage à ces personnalités et faire aussi de ce territoire un territoire d’histoire qu’on a décidé de mettre en place cette exposition. La CTG est la maison du peuple qui a vocation à s’approprier cet espace, qui plus est à travers l’histoire chronologique d’un de ses plus illustres enfants. Cette exposition est très belle, chronologique et pédagogique. Il est important que nos jeunes apprennent à connaître qui était Gaston Monnerville. Il est de notre responsabilité de pallier le manque dans les programmes scolaires français sur l’histoire de la Guyane. Il y a une histoire guyanaise, un patrimoine guyanais. Il faut que tout le monde en soit fier. Le parcours de Gaston Monnerville est extraordinaire par sa brillance intellectuelle.  »

Farouk Amri - Serge Ravin
« Il a beaucoup souffert »

« J’ai eu à rencontrer Gaston Monnerville quand j’étais député. Hector Riviérez m’avait invité à renouer avec la tradition, c’est-à-dire rendre une visite protocolaire à Gaston Monnerville. Je suis allé le rencontrer et le saluer. Nous avons discuté de la Guyane et il m’a donné son sentiment sur le pays. Il m’a dit:  Le dernier Guyanais qui me rendait visite régulièrement était Georges Othily. Je lui ai souhaité bonne chance parce qu’on avait la même envergure et surtout la même taille. Méfiez-vous, vous êtes légèrement plus grand que moi. On n’aime pas les têtes qui dépassent . C’est un grand monsieur qui a beaucoup souffert du fait que les Guyanais l’ont boudé.  Ils ne me demandent jamais de service , m’a-t-il dit . Il me rappelle une autre figure guyanaise, Henri Salvador, qui regrettait que les Guyanais ne lui rendaient jamais visite car il avait fait sa carrière hors du pays. Gaston Monnerville s’est installé dans le Lot après avoir perdu les élections à la suite de la fermeture du bagne qui avait déplu à la bourgeoisie en place qui estimait que la suppression du bagne était un moyen de les ruiner. En faisant le bien il a scié la branche sur laquelle il était assise. »

Paulin Bruné - Serge Ravin

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
A la une
1 commentaire