• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
POLITIQUE

En Guadeloupe, des manifestants perturbent une émission avec Marine Le Pen

Rédaction web avec AFP Samedi 26 Mars 2022 - 23h54
En Guadeloupe, des manifestants perturbent une émission avec Marine Le Pen
Le plateau où Marine Le Pen finissait d'enregistrer une émission en duplex qui doit être diffusée dimanche sur France 3 "a été envahi par des militants de plusieurs organisations nationalistes de Guadeloupe", dont l'Alliance nationale Guadeloupe (ANG), a rapporté la chaîne Guadeloupe La Première, - Image Guadeloupe 1ère

Des manifestants ont perturbé samedi soir une émission que Marine Le Pen était en train d'enregistrer à son hôtel au Gosier en Guadeloupe, son entourage parlant de manifestants "d'extrême gauche" qui l'ont "bousculée assez violemment".

"Vingt manifestants d'extrême gauche nous ont bousculés assez violemment", a rapporté à l'AFP l'entourage de la candidate du Rassemblement national à l'élection présidentielle. Son attachée de presse a rapporté avoir reçu "un coup dans le dos". Ils ont aussi "arraché le micro" que portait la candidate.

Le plateau où Marine Le Pen finissait d'enregistrer une émission en duplex qui doit être diffusée dimanche sur France 3 "a été envahi par des militants de plusieurs organisations nationalistes de Guadeloupe", dont l'Alliance nationale Guadeloupe (ANG), a rapporté la chaîne Guadeloupe La Première, qui elle-même a dû annuler une interview en direct prévue à 19h30. 

"Il n'y a pas eu véritablement d'affrontements ni de violences mais plutôt de l'intimidation vis-à-vis de Marine Le Pen", a rapporté le journaliste de la chaîne sur place.

Sur les images diffusées par la chaîne, on peut voir le garde du corps de Marine Le Pen la prendre contre lui tandis qu'elle baisse la tête pour se protéger. Elle a été rapidement évacuée du plateau sur lequel Guadeloupe La Première devait l'interroger en direct.

Les manifestants, qui scandaient "dehors", "raciste" selon des images de BFMTV, ont quitté d'eux-mêmes les lieux, a indiqué à l'AFP la direction de l'hôtel.

 

Arrivée sans encombre un peu plus tôt

Parmi eux se trouvait Laurence Maquiaba qui a expliqué à l'AFP avoir voulu "empêcher" que le message de Marine Le Pen ne soit "diffusé à grande écoute". "Les Guadeloupéens, malgré l'accueil savamment orchestré, ne veulent pas de cette personne (...) et d'un parti qui n'a pas changé du tout", a-t-elle ajouté.

Marine Le Pen était arrivée sans encombre en Guadeloupe, où elle venait pour la première fois alors que son père n'avait jamais pu s'y rendre en campagne.

Elle avait été accueillie par une quarantaine de partisans à l'aéroport de Pointe-à-Pitre sur des rythmes de ka, alors qu'en décembre 1987, près de 3.000 manifestants avaient investi la piste de l'aéroport de Lamentin, en Martinique, pour protester contre "le racisme" du Front national et la venue de son président d'alors Jean-Marie Le Pen, qui avait refusé de débarquer.

Le programme de Marine Le Pen pour dimanche est maintenu. Elle doit notamment visiter un marché à Sainte-Anne puis rencontrer des pompiers à Sainte-Rose.


Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
10 commentaires

Vos commentaires

BELLOD 27.03.2022
Et Oh! Les faux-culs!

MLP a quand même fait 35% en 2017. Un électeur sur trois. Et il n'y en aurait pas un seul qui trainerait dans les parages? Foin de timidité et de démocratie baffouée, dites le donc que vous êtes vexés que votre candidate ait ainsi dû prendre la tangente, en mode réminiscence douloureuse des déboires antillais du paternel. Le seul qui a ouvertement admis qu'il partageait ses idées sur l'immigration, même s'il préfère voter pour la Pécresse et ses fesses moulées dans un tailleur Ciotti, c'est le Jayjay. Allons les faux-culs, soyez solidaires à défaut d'être couillus. T'as vu l'écorché, à force de t'acharner ainsi sans retenue ni discernement, sur les seuls créoles guyanais, tous xénophobes et sectaires selon ta vision à toi, tu as fini par nous effaroucher tout le reste de la fachosphère locale de bon aloi. A moins évidement que les 35% de 2017 ne fussent que créoles? Pourtant il parait que tes ahous votent aussi pour Mélenchon. 35%… il doit donc quand même bien rester pas mal de fachos, qui ont envie de s'exprimer parmi toutes les autres origines. Bref, Dtc, tu nous as tétanisé tout le troquet, à taper ainsi à bras racourcis façon orange mécanique du juste, sur notre dysléxique sans filtre... L'ambiance va être pourrie jusqu'à la mi-avril. Encore heureux que l'Ergo soit revenu ergoter in extremis. Mais bon, tu vas encore le traiter petitement de "pian" ou d'âne… Pas de quoi émoustiller ton serviteur l'écorché. Ite miza est, comme on dit en créole…

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 28.03.2022

Il est vivant!!! Une preuve de l'existence de Dieu ? C'est sûr que c'est une chose d'être xénophobe voire raciste mais il en va autrement quand il faut l'assumer. le courage (le travail/l'empathie/ cocher aux choix) n'est pas vraiment une vertu locale visiblement. Au passage, navré de vous contrarier encore mais MLP n'a pas fait 35% des électeurs (d'ailleurs précisons que vous parlez du 2e tour). Elle a fait 35% (mais ne chipotons pas) des suffrages exprimés. C'est une nuance importante quant à la représentativité...même si je me doute qu'au peyi, on se moque bien des détails trop techniques...Il ne faudrait pas perdre Jayjay et ses amis. De plus, la Guyane se distingue en ayant plus voté pour elle que les Antilles et ce, au 1er comme au 2nd tours...donc votre propos laisse perplexe. Comme quoi, la Guyane se distingue parfois des Antilles et de la métropole : elle a plus voté aux extrêmes et ça inclue JLM bien entendu (d'un extrême à l'autre, le Guyanais balance). Bravo!!!
P.S : votre soutien est arrivé...quelle chance, je commençais à désespérer de l'absence des fines analyses sur mon origine, ma couleur ou l'état de mes culottes. Ouf, les intellectuels locaux sont de retour!

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 28.03.2022
pas seul

mo pas seul a dire qu'immigration n'est pas bon pour la Guyane... beaucoup de gens le pense mais y ont peur de le dire tout haut parce qui ont peur qu'on les dit "raciste", "xenonphobe", "facho" ect.

mon travail (artisan) est menacer par des gens illegaux (haiti pour pas les cité), pas normal que des clandestin "non qualifier" peuvent faire mon travail pour moins cher... Pas normal sa! et y font mal le travail! tout de travers, tu met un niveau, il est pencher a mort...

Répondre Signaler au modérateur
Miroslav 27.03.2022

Opération contre-productive. Pire, ces images contribueront à renforcer la mobilisation en faveur du RN.

Répondre Signaler au modérateur
RAPHI 27.03.2022

se sont les mêmes : nationalistes et racistes

Répondre Signaler au modérateur
Nicolas Hory 27.03.2022
Voltaire a dit....

« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire. »

VOLTAIRE (1694-1778).

A priori en Guadeloupe, certains ne sont pas très démocrates, seuls la force, la violence et le discrédit sont leur réponse.

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 27.03.2022

Contrairement à une idée reçue, Voltaire n'a jamais dit cela...

Répondre Signaler au modérateur
g6d 27.03.2022

pourtant les propos tenus par certains Guadeloupeens pendant la cruse sanitaire, notamment vis-à-vis des soignants qui venaient en renfort depuis la Métropole, laissaient à penser que le racisme n'est pas l'apanage des seuls caucasiens.

Répondre Signaler au modérateur
bozo 27.03.2022
Faut pas la laisser venir en Guyane

Pas de ça ici...

Répondre Signaler au modérateur
Bravo 27.03.2022
Censurez là !

Des fois qu'elle puisse en embrigader d'autres sous la bannière de la connerie.
Avec l'alcoolisme ça reste des valeurs fédératrices.
Pour le coup tout le monde est d'accord, vive la France, la Guyane et trop d'autres.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
19 commentaires
5 commentaires
A la une
1 commentaire