David Riché : « Les Guyanais ont le droit d’être consultés »

David Riché : « Les Guyanais ont le droit d’être consultés »

Vous avez été placé en garde à vue le 3 décembre. Que retenez-vous de cette épreuve ?

Il faut avoir à l’esprit que personne n’est à l’abri d’une garde à vue. Me concernant, les conditions de celle-ci étaient correctes. En effet les deux gendarmes qui m’ont auditionné l’ont fait avec beaucoup de respect.

Néanmoins je retiendrai cette nuit du 3 décembre où j’ai été placé dans la geôle n°5 du commissariat de Cayenne dans le cadre du prolongement de ma garde à vue. Une geôle où pas même un chien ne...

franceguyane.fr 2041 mots - 11.12.2019
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Abonnement digital (Web + iPad + Mobile)

365 archives 144€/an
12€/mois 1 an
En savoir plus

Abonnement web (Web + Mobile)

365 archives 96€/an
8€/mois 1 an
En savoir plus
180 archives 60€/an
10€/mois 6 mois
En savoir plus
90 archives 36€/an
12€/mois 3 mois
En savoir plus
30 archives 13,90€
  1 mois
En savoir plus