• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Walwari prépare Taubira à la collectivité unique

Pierre-Yves CARLIER Jeudi 16 janvier 2014
Walwari prépare Taubira à la collectivité unique
Joël Pied, Dominique Louvel et Sara Albuquerque-Léonço, hier soir au siège de Walwari. (Henri Griffit)

Le parti a fait des annonces sans grand relief, hier soir, en vue des élections municipales. Un adversaire est toutefois désigné : Rodolphe Alexandre.

« Nous préparons l'annonce de la candidature de notre leader pour 2015. » En une phrase, hier soir, Joël Pied a résumé la stratégie de Walwari pour les élections municipales de mars. Le but est de permettre à Christiane Taubira de se présenter à la collectivité unique. On imagine mal le parti préparer le terrain pour la Garde des Sceaux si celle-ci n'avait pas envie d'être candidate.
Cette stratégie a une conséquence principale : les candidats que Walwari soutiendra aux élections municipales devront avoir un positionnement clair lors des élections à la collectivité unique. Il est hors de question, par exemple, de travailler auprès d'un maire qui se déclarerait favorable à Rodolphe Alexandre dans un an. À Cayenne, alors que beaucoup parient sur un soutien à Alex Weimert, Joël Pied affirme que deux options restent en balance : l'adjoint PS ou Marie-Laure Phinéra-Horth. Il laisse ainsi sous-entendre que le maire n'est pas sûr d'être soutenue par Guyane 73. À Macouria, Joël Pied confirme le souhait de Walwari de se présenter aux côtés du maire Gilles Adelson, que Marie-Odile Locuty a pourtant souvent critiqué. « Gilles Adelson n'est pas Serge Adelson. Des espaces de discussion sont possibles. Nous faisons preuve de réalisme politique. Gilles Adelson est une personnalité de gauche et s'affirme comme tel. Dans une telle configuration, il n'y a pas de raison de ne pas discuter. » À Matoury, après avoir envisagé d'y aller seul (notre édition du 19 novembre), Joël Pied a repris les discussions avec Gabriel Serville (PSG). Ailleurs, la position de Walwari était connue : candidature de Jean-Étienne Antoinette à Kourou, de Joëlle Suzanon-Sankalé à Rémire-Montjoly (une partie de sa liste sera dévoilée mercredi au Break Club), de Patrice Clet à Sinnamary (il se présente samedi) et de René Monerville à Camopi (il se présente demain), liste commune avec Chris Chaumet à Saint-Laurent et avec Jules Deie à Papaïchton. Ce dernier devrait pourtant être soutenu par des proches de Rodolphe Alexandre comme Touine Kouata. Mais pour Joël Pied, la situation n'est pas comparable : « Ce sont des personnalités qui se sont engagées sur une liste avec des enjeux localisés. Les enjeux à Cayenne ne sont pas les mêmes que dans une petite commune, où il faut regrouper les personnes de bonne volonté. »

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
1 commentaire