Marie-Laure Phinéra-Horth, le maire de Cayenne, en réponse à son opposant Jean Parize qui estime que les écoles méritent davantage de rénovation que les 400 000 euros de travaux de peinture votés mardi

LA PHRASE. La ville est ouverte à tous les dons. Elle n'a pas assez d'argent. Si vous voulez en apporter, vous pouvez.

France-Guyane 21 mots - 23.07.2013
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir