France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

CAYENNE : Le PSG revient au centre du jeu politique cayennais

P.-Y. C. Mardi 11 mars 2014

Marie-Laure Phinéra-Horth et Alex Weimert ont fluctué dans leurs relations avec le parti qui a dirigé la ville jusqu'en 2008.

Souvent homme politique varie. Après avoir contribué à chasser le Parti socialiste guyanais (PSG) de la mairie de Cayenne en 2008, Marie-Laure Phinéra-Horth s'allie avec. Sous les dorures de l'hôtel Montjoyeux les vagues, devant les quatre cent et quelques soutiens réunis par Marie-Laure Phinéra-Horth, le député Gabriel Serville se réjouissait de cette importance retrouvée et de l'union entre le maire et le PSG : « C'est un choix de raison et un choix de sagesse. Marie-Laure a été élevée au lait maternel du PSG. Même si elle a fait défection à un moment, on a compris qu'il fallait aller vers la réconciliation. En dehors de l'union, nous sommes convaincus qu'il n'y a pas de salut possible. »
L'UNION ET LA RUINE
Au même moment, devant 250 personnes réunies sur le terrain de la famille Prévot à Baduel, son adversaire Alex Weimert n'a pas de mots assez durs pour critiquer le PSG. Lui aussi a varié : en fin d'année, il était prêt à laisser onze sièges au parti sur sa liste. Depuis, le PSG s'est engagé avec le maire et le ton de l'adjoint aux finances a changé de ton : « Mme le maire sortant essaie de faire revenir ceux que l'on avait chassés parce qu'ils avaient ruiné la ville. Ils reviennent avec leurs basses oeuvres : mettre à sac les finances de la ville pour leurs petits intérêts particuliers. » Voilà comment le parti s'est remis au centre du jeu, à Cayenne.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

doudou973 11.03.2014
l'offre et la demande

n'est ce pas le propre même de la politique, hier ennemi et demain ami, pour obtenir la victoire. Je crois que les 2 partis sont conscients d'utiliser l'un et l'autre à des fins nombrilismes, si le PSG pouvait présenter une liste avec la garantie de gagner il l'aurait fait, et le maire sortant s'assure une son fauteuil; pas de quoi fouetter un chat. Triste de constater que dans ce jeu, les colistiers de toujours, ceux qui ont travaillé, qui étaient sur le terrain car le maire n'a jamais été seule, mais bien entourée de ses collègues, doivent aujourd'hui à cause d'alliance voire de soutien, sont obligés de céder leur rang, c'est ça la politique

Répondre Signaler au modérateur
COLOMBO973 11.03.2014
PSG EST MAGIQUE

EN REALITE C EST DONNER BEAUCOUP D IMPORTANCE A L ALLIANCE AVEC LE PSG QUI SE COMPORTE DESORMAIS COMME UNE FILLE DE JOIE, ELLE SE DONNE A CELUI QUI PAIE LE PLUS... C EST A DIRE L EQUIPE QUI L'ASSOCIERA à LA VICTOIRE CERTAINE.

Répondre Signaler au modérateur
A la une
Une

Le lancement d'Ariane reporté à demain

P.R. - Vendredi 22 Novembre 2019