• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
ELECTIONS

Gabriel Serville, tête de la liste "Guyane Kontré pour avancer" aux élections territoriales

XP.LP. Mercredi 21 Avril 2021 - 19h04
Gabriel Serville, tête de la liste "Guyane Kontré pour avancer" aux élections territoriales
Gabriel Serville, député de la première circonscription de la Guyane et candidat aux élections territoriales - XPLP

 C'est dans les salons de l'hôtel Royal Amazonia que les meneurs de la liste "Guyane Kontré pour avancer" ont annoncé leurs candidatures aux scrutins pour les élections de la CTG des 20 et 27 juin prochain. 

 En entendant bâtir le développement de la Guyane sur le socle de l'épanouissement individuel et collectif, la liste de Gabriel Serville annonce articuler son programme différemment des catalogues habituels communiqués par les autres mouvements politiques. Plutôt que de présenter des propositions politiques autours de diverses thématiques assez réccurentes des enjeux guyanais, la liste "Guyane Kontré pour avancer" annonce vouloir diriger les axes de sa politique en suivant la logique de l'évolution des besoin des guyanais en fonction des différentes étapes de la vie. De la petite enfance jusqu'au "grand âge" et même avant la naissance.

"C'est la mobilisation des abstentionnistes qui va nous permettre de gagner" peut-on lire sur les flyers de l'événement. Une mobilisation non seulement indispensable à une victoire par le vote populaire, mais qui au-delà permettrait à la Guyane d'être mieux considérée aux yeux des ministres qui se déplacent dans les outre-mer, d'après le député de la première circonscription. Selon Gabriel Serville, rodé depuis 9 ans à l'ambiance feutrée du Palais Bourbon, un département tel que celui de la Réunion reçoit en premier les visites de ces fameux ministres en raison de la part plus importante de l'électorat qu'il représente. Tant par sa population en valeur absolue que par la proportion des inscrits sur les listes électorales que celle des votants. 

Autre comparaison avec un autre département encore là insulaire mais toutefois non ultra marin : la Corse. Avec des populations similaires avec celle de la Guyane en terme de taille, l'île de beauté se voit toutefois dotée d'un budget primitif de plus d'1,2 milliard d'euros quand la Guyane peine à en rassembler à peine la moitié. En cause, la captation de la majeure partie du foncier du territoire guyanais dans l'escarcelle de l'Etat.

"Cela donne un ratio d'environ 3600€ par habitant et par an pour les corses. La Guyane avec ses 300 000 habitants recensés -et probablement plus- vote un budget primitif de 540 millions d'euros, ce qui fait un ratio de 1700 euros par an par habitant , soit un différenciel d'un peu moins de 2000 euros, selon le député, candidat aux élections de la CTG. Pourtant la Guyane est plus riche de potentialités que la Corse" poursuit l'ancien maire de Matoury qui considère que toute promesse d'envergure avec une telle dotation dans un tel contexte ne pourrait être qu'illusoire. Faisant ainsi des évolutions de la situation statutaire de la Guyane une condition indispensable à la réalisation des politiques qu'il souhaiterait voir sa liste mener si elle remporte l'élection de la CTG.

Interrogé quant à d'éventuelles consignes de vote en cas d'échec dès le premier tour, le député botte en touche, expliquant que tant que la constitution de la liste qu'il mène n'est pas achevée, ce serait une position qui pour l'heure ne serait pas envisageable. Cependant, il l'assure, la position de "Guyane Kontré pour avancer" sera claire le moment venu, s'il s'agit de ne pas être présent au second tour.

Des positions qui devraient se voir être très prochainement clarifiées. 


Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
3 commentaires
1 commentaire
2 commentaires
12 commentaires
A la une
2 commentaires