• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Doublement du pont du Larivot : Pour Gilles Adelson, "les réalités guyanaises ne sont pas prises en compte"

Michel LE TALLEC Mardi 5 Janvier 2021 - 18h48
Doublement du pont du Larivot : Pour Gilles Adelson, "les réalités guyanaises ne sont pas prises en compte"
Quand on évoque avec lui le projet de doublement du pont du Larivot, le maire de Macouria, Gilles Adelson, se montre passablement irrité - ChrisFid

Le maire de Macouria n’est pas vraiment satisfait par le projet du nouveau pont au Larivot et le fait savoir. Explications.

 Quand on évoque avec lui le projet de doublement du pont du Larivot, dont l'enquête publique a débuté hier, le maire de Macouria, Gilles Adelson, se montre passablement irrité. « Ce pont n’est absolument pas en adéquation avec le 21ème siècle, il manque totalement d’envergure et ne prend absolument pas en compte les réalités de la Guyane, un territoire qui est, comme chacun devrait le savoir, à forte croissance démographique. »

Pour le premier magistrat, réélu en mars dernier à la tête de sa commune, « ce pont n’est pas un lien entre Matoury et Macouria, bien évidemment, mais entre l’est et l’ouest de la Guyane. »

Prévoir un pont neuf avec seulement deux voies, et, pire selon lui, conserver l’actuel pont considéré comme vétuste et peu sûr pour beaucoup d’observateurs, relève « d’un flagrant manque d’anticipation et d’une sous-évaluation chronique des réels besoins de notre territoire. » Et Gilles Adelson d’enfoncer le clou. «En matière d’ouvrages publics, la Guyane se doit d’être traitée comme n’importe quel département français. Ce n’est pas, à mon sens, le cas. »

Que souhaiterait alors le maire de Macouria? « Un vrai pont, avec deux fois deux voies, et éventuellement, une troisième dédiée aux transports. » Et de prendre en exemple le pont de la Gabarre, en Guadeloupe, qui relie les communes des Abymes (Grande Terre) et de Baie Mahault (Basse Terre). « Pourquoi ne pourrions-nous pas, en Guyane, avoir droit à ce même type d’ouvrage ? »

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

Paassy 07.01.2021
Incompréhensible et inéxcusable attentisme

Je rejoins les avis, ce que dit M. le maire est frappé du sceau du bon sens, mais pourquoi s'exprime-t-il aussi tardivement ? Tout comme le maire de Kourou, il semble découvrir un projet qui a pourtant été lancé en 2010 !
On ne me fera pas croire que ces élus sont au même niveau d'information que le citoyen lambda, c'est impossible.
Donc, ses accusations du manque d'anticipation de l’État sont particulièrement ridicules et devraient s'adresser à lui même et surtout à l'Association des Maires de Guyane...

Répondre Signaler au modérateur
toniokila 06.01.2021
Pont du Larivot

Effectivement il a raison mais comment ne pas être étonné que les élus ne se soient pas manifestés avant, après bien fait pour nous, on a les élus qu'on mérite, pas pour rien qu'ils sont réélus au 1er tour à chaque élection.

Répondre Signaler au modérateur
mikeromeo 06.01.2021

Et qu'ont-ils proposés tout ces élus, avant que le dossier aboutisse : Rien en fait.
À part se plaindre, pauvre guyane.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
6 commentaires
1 commentaire
A la une
1 commentaire
2 commentaires
3 commentaires