France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Confinement renforcé et des lits de réanimation supplémentaires pour les Outre-mer

Dimanche 29 Mars 2020 - 10h39
Confinement renforcé et des lits de réanimation supplémentaires pour les Outre-mer
Le Premier ministre a consacré une partie de son discours, hier, spécifiquement aux Outre-mer. - CHARLES PLATIAU (POOL/AFP)

Le Premier ministre a consacré une partie de son discours spécifiquement aux Outre-mer, samedi, insistant sur l’importance des mesures de confinement dans des territoires « plus fragiles d’un point de vue sanitaire » que l’Hexagone.

Dans son discours prononcé ce samedi, le Premier ministre Edouard Philippe a évoqué la « situation spécifique des Outre-mer », pour lesquels des « mesures particulières » ont été prises, « d’abord en matière de confinement ». « Nous avons décidé du confinement total dans les Outre-mer au même moment que nous décidions du confinement total sur le territoire national, alors même que la situation épidémique n’était pas engagée dans un certain nombre de ces territoires ultramarins. »

Le Premier ministre explique cette décision par le fait que ces territoires « disposent en général de capacités sanitaires qui reposent, pour les cas les plus graves, sur l’idée que l’on peut évacuer les urgences sanitaires vers la métropole ». Une solution qui, dans le contexte actuel, ne peut plus être envisagée et qui nécessite donc une vigilance accrue, dans nos régions, pour contenir l’épidémie.

Edouard Philippe a ainsi indiqué avoir « demandé aux préfets de renforcer le confinement en prenant des décisions de couvre-feu ». Et d’insister : « Le confinement doit être encore renforcé pour produire son effet sur des territoires plus fragiles du point de vue sanitaire que ne l’est la Métropole. »
La Guyane sera dotée de 40 lits de réanimation

À ce niveau, le Premier ministre a annoncé une « stratégie d’augmentation des capacités sanitaires pour les outre-mer ». « La Guyane sera dotée dans les prochains jours de 40 lits de réanimation contre 29 actuellement », a-t-il précisé. Dans notre interview publiée jeudi, Clara de Bort, directrice de l’Agence régionale de santé, expliquait déjà que la Guyane « avant la crise, avait 11 lits » et qu’elle était en mesure de « monter à 40 lits ».

Des mesures similaires s’appliqueront dans l’ensemble des départements d’Outre-mer, a annoncé Édouard Philippe. Ainsi, Mayotte passera de 7 à 50 lits de réanimation, avec l’envoi de respirateurs supplémentaires. La Réunion, de 111 à 161 lits, et les Antilles de 81 lits à 169 lits.

Enfin, « la réserve sanitaire sera mobilisée », a conclu le Premier ministre.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une