« Cayenne est en phase d'épidémie d'immobilisme »

Êtes-vous dans l'opposition ou dans la dissidence à la mairie de Cayenne ?
Je suis forcé de dire aujourd'hui que je suis dans l'opposition. J'ai quitté le groupe majoritaire, qui est en réalité un groupe minoritaire, parce que son fonctionnement ressemble à celui d'une secte. Vous avez une voire deux personnes qui imposent leur volonté. Je ne pouvais pas continuer à travailler dans un groupe qui fonctionne sous forme de dictature.
L'affaire du Ciasic était le point détonateur.

France-Guyane 900 mots - 25.04.2013
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir