France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Saint-Laurent du Maroni

Aménagement du centre-ville : l’enquête en ligne lancée

Mercredi 24 avril 2019
Aménagement du centre-ville : l’enquête en ligne lancée
Saint-Laurent du Maroni - © Google

Le conseil municipal de Saint-Laurent invite la population à participer à l’aménagement urbain. Les élus ont lancé une enquête sur internet afin de recueillir l’avis des usagers sur la question de l’offre de commerce en centre-ville. Cette enquête en ligne est organisée dans le cadre du programme Action cœur de ville, porté la commune de Saint-Laurent du Maroni avec le soutien de l’État.

La convention du programme Action cœur de ville de Saint-Laurent a été signée le 18 octobre par le maire, Sophie Charles, et le préfet de la région Guyane, Patrice Faure, ainsi que l’ensemble des partenaires du programme.

Lancé par le président de la République, Emmanuel Macron, le programme Action cœur de ville est financé par l’État qui accompagne plus de 200 villes moyennes dans leur projet en vue de redynamiser leur centre-ville en agissant sur le logement, le tissu commercial et économique, la mobilité, les espaces publics. Cet accompagnement se traduit par des financements et par l’appui de l’Agence nationale de la rénovation urbaine.

Le programme Action cœur de ville constitue un des principaux outils, que l’État met à la disposition des élus pour permettre de changer durablement le visage de la capitale de l’Ouest guyanais. Ce travail s’inscrit dans une réflexion, une vision et une stratégie d’aménagement urbain conçus depuis plusieurs années par Léon Bertrand, l’ancien maire, pour orienter le développement de la ville sur quinze à vingt ans.

B. D.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
4 commentaires
A la une
Une

« Quand on a un langage franc, on vous écoute »

Propos recueillis par Pierre Rossovich / Photo Katheryn Vulpillat - Mercredi 22 mai 2019

Pourquoi selon vous, avez-vous été mis à l’honneur ? Depuis mon arrivée en Guyane...

1 commentaire