France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

XV de France: répétition générale pour les Bleus

Dimanche 26 janvier 2020
XV de France: répétition générale pour les Bleus
Les joueurs de l'équipe de France de rugby à l'entraînement, le 25 janvier 2020 à Nice - YANN COATSALIOU (AFP)

Première opposition pour les Bleus de Fabien Galthié, qui ont affronté l'équipe de France militaire, à Nice, samedi, à huit jours du début du Tournoi des six nations. Un entraînement à haute intensité quasiment dans les conditions du réel.

Le staff de l'équipe de France avait fixé les règles dans la matinée: "On est à un peu plus d'une semaine de France-Angleterre (le 2 février, NDLR), l'idée, c'est que ce soit une journée test. C'est une répétition", a ainsi expliqué le manager général Raphaël Ibanez, non sans réserver quelques surprises à ces joueurs, notamment le fait qu'ils allaient parfois évoluer en infériorité numérique, à 14 contre 15, voire contre 16 et même 17 adversaires.

Au programme, plus d'une heure d'opposition "ball in play", c'est à dire sans ballon mort: les touches, les mêlées ou les mauls, qui peuvent ralentir le rythme, ne sont pas forcément joués. Résultat, Fabien Galthié distribuait les ballons et multipliait les situations pendant que ses adjoints observaient et rectifiaient les erreurs.

Avec un invité spécial puisque Alexandre Ruiz, arbitre international présent, notamment, à la Coupe du monde 2013, était au sifflet.

Et si l'écart s'est parfois fait sentir, la plupart des joueurs de l'équipe de France militaire évoluant en Fédérale 1 ou Fédérale 2, "c'était intense et fatigant", a admis l'arrière de Montpellier Anthony Bouthier.

"Ils n'ont rien lâché jusqu'au bout, ils ont tout donné", a-t-il ajouté.

"Le but, c'était de retrouver l'intensité du haut niveau mais surtout de retrouver une structure de jeu dans les différents zones du terrain et sans perdre le fil", a expliqué Laurent Labit, en charge des arrières.

"Il y a les données physiques qui nous intéressent évidemment mais on avait aussi envie de voir s'ils peuvent réaliser des choses techniques et tactiques dans la fatigue, à très haute intensité, à pleine vitesse", a-t-il également assuré.

Le XV de France, qui s'accorde une journée de repos dimanche, est rassemblé à Nice jusqu'au 31 janvier. La composition de l'équipe qui débutera la rencontre face aux Anglais sera dévoilée le 30 janvier.

Une incertitude plane sur la disponibilité de Kylan Hamdaoui. L'arrière du Stade Français, qui faisait partie des 14 joueurs mis à la disposition de leur club par l'encadrement du XV de France, a subi un choc à Clermont samedi soir en Top 14.

"Je ne sais pas trop comment ça se passe maintenant, je vais appeler le médecin, je vais voir avec lui", a indiqué le joueur à Canal+.