France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Tour du Pays basque: Schachmann, encore lui, Alaphilippe au tapis

Jeudi 11 avril 2019
Tour du Pays basque: Schachmann, encore lui, Alaphilippe au tapis
L'Allemand Maximilian Schachmann lors de la 4e étape du Tour des Emirats arabes unis, le 27 février 2019 à Hatta - GIUSEPPE CACACE (AFP/Archives)

Encore lui ! L'Allemand Maximilian Schachmann (Bora) a remporté en puissance la 4e étape du Tour du Pays basque à Arrigorriaga (Espagne), jeudi, sa troisième victoire dans cette épreuve où il consolide sa place de leader, alors que Julian Alaphilippe n'a pas pris le départ à Vitoria-Gasteiz.

Sous un triptyque basque pluie, vent, froid, tout s'est joué dans les trois derniers kilomètres. Déjà vainqueur du contre-la-montre inaugural et de la 3e étape, Schachmann s'est détaché dans la dernière ascension en compagnie de Tadej Pogacar (UAE-Emirates), Jakob Fulgsang (Astana) et Adam Yates (Mitchelton-Scott), avant de dominer au sprint ses trois compagnons d'échappée.

"Je savais qu'il était possible de gagner encore, mais de le faire vraiment, une troisième fois, c'est très spécial, je suis très heureux", a réagi après la course Schachmann.

Impliqués dans une chute mercredi, le Français Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), récent vainqueur de Milan-Sanremo qui souffre de contusions à l'épaule droite et à la hanche droite, et l'Espagnol Jonathan Castroviejo (Sky), clavicule cassée, n'ont pas pris le départ.

D'autres coureurs, dont l'ex-champion du monde Michal Kwiatkowski (Sky), ont également jeté l'éponge pendant l'étape.

L'étape a été animée par une échappée en duo, rattrapée à 13 kilomètres de l'arrivée, et par une nouvelle chute dans le peloton à 7 km de la ligne, mettant notamment à terre Peio Bilbao, 7e du général après la 3e étape.

Avec quatre ascensions répertoriées, dont la dernière de 3e catégorie où tout s'est distillé, l'étape du jour entre Vitoria-Gasteiz et Arrigorriaga (163,6 km) marquait le début des choses sérieuses. Préambule aux deux dernières, les plus difficiles.

Ce final va être "un défi difficile pour s'accrocher aux meilleurs, mais je vais essayer bien sûr", a ajouté l'Allemand, qui n'a pas un profil de grimpeur.

Vendredi, les coureurs se mesureront à l'étape reine de la course entre Arrigorriaga et Arrate (149,8 km) avec, au programme, cinq cols de 3e catégorie et deux de 1re, dont l'arrivée au sommet.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
8 commentaires
1 commentaire