France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Top 14: victoire à l'ancienne de La Rochelle qui enfonce le Racing

Samedi 19 octobre 2019
Top 14: victoire à l'ancienne de La Rochelle qui enfonce le Racing
Le troisième ligne aile néo-zélandais de la Rochelle Victor Vito (c) célèbre la victoire de son équipe sur le Racing au stade Marcel-Deflandre le 19 octobre 2019 - XAVIER LEOTY (AFP)

La Rochelle s'est contenté de quatre pénalités pour venir à bout sous la pluie du Racing 92 (12-6), désormais barragiste, au terme d'un match fermé et âpre, samedi soir, à l'occasion de la 8e journée du Top 14.

L'important, ce sont les quatre points. Les Maritimes, à la conquête extrêmement fragile pendant une période, ne diront pas le contraire à l'issue d'un combat humide dont ils ont pris les rênes autour de l'heure de jeu, pour ne plus les lâcher en profitant de la grosse indiscipline visiteuse.

Toujours vainqueur dans son antre de Deflandre cette saison, le Stade en profite pour intégrer le Top 6 pour la première fois de la saison, à la 5e place.

De son côté, le Racing, plus mauvaise formation à domicile, a espéré refaire le coup de Pau. En vain. Il a manqué de munitions pour y parvenir malgré un grand nombre de ballons volés en touche et repart sans le moindre point.

C'est cruel au regard de son premier acte, moins si l'on se fie à sa production et à son indiscipline après la pause. Les hommes de Laurent Travers pourront aussi maugréer cette dernière pénaltouche après la sirène, la seule action véritablement franche qu'ils ont eue durant ce match mais qu'ils n'ont pas su convertir.

Vu les conditions, il ne fallait pas s'attendre à voir des envolées ce samedi soir. Ballon glissant, mauvais choix, buteurs peu en réussite, on a plutôt sorti la panoplie du rugby d'hiver sur les bords de l'Océan.

A ce petit jeu, ce sont les Franciliens qui s'en sont initialement le mieux sortis, grâce à leur mêlée et aux difficultés des Maritimes à déployer leur jeu.

Ces derniers ont redressé la barre à la rentrée de James (51e), maître de l'alternance, qui a remis les siens dans l'avancée et converti trois pénalités en un quart d'heure. Suffisantes pour remporter la victoire.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une