France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Top 14: Paris, La Rochelle et Montpellier jouent leur peau

Samedi 13 avril 2019
Top 14: Paris, La Rochelle et Montpellier jouent leur peau
Les joueurs de La Rochelle à l'échauffement avant d'affronter Castres sur son terain en Top 14, le 6 avril 2019 - REMY GABALDA (AFP/Archives)

En retard dans la course à la qualification, le Stade Français, La Rochelle et Montpellier jouent tous leur survie samedi et dimanche lors de la 22e journée du Top 14, la mission la plus ardue incombant au MHR, en déplacement au Racing 92.

Samedi

(14h45) Bordeaux-Bègles (6e) - Castres (5e). Les enjeux ne manquent pas pour cette affiche entre les deux actuels derniers barragistes. L'UBB et le CO veulent tous deux sécuriser cette position et semer les poursuivants, mais aussi garder l'espoir d'un barrage à domicile, promis aux 3e et 4e. Pour Christophe Urios, le déplacement a une saveur particulière: le directeur sportif de Castres doit laver l'affront du match aller (défaite 32-13 à domicile) face à son futur club, qu'il peut potentiellement priver d'une première phase finale. Et prouver ainsi son intégrité.

(18h00) Lyon (3e) - Perpignan (14e). Lyon a une voix royale pour s'assurer un barrage à domicile: après la lanterne rouge, le Lou rendra visite aux deux autres clubs du bas de tableau (Agen et Grenoble) et recevra deux concurrents (Bordeaux et La Rochelle). La moisson de points espérée doit commencer par l'Usap, qui n'a plus aucun espoir de maintien même si mathématiquement, les Catalans peuvent encore revenir sur Grenoble.

(18h00) Stade Français (7e) - Agen (12e). Battu à Grenoble (21-17), le club parisien connaît une saison en dents de scie mais peut encore croire à la qualification à condition de battre Agen. Sauf que ce "petit", coriace, avait assuré son maintien la saison passée en s'imposant notamment à Jean-Bouin. Le SUA, qui ne compte que 5 points d'avance sur le barragiste Grenoble, peut écrire une histoire similaire en cas de nouvelle performance dans la capitale.

(18h00) La Rochelle (7e) - Pau (11e). Ce sont deux clubs particulièrement en souffrance depuis février qui se retrouvent à Marcel-Deflandre, et un seul, le Stade Rochelais, peut encore croire à la qualification. L'équipe de Jono Gibbes doit mettre fin à une terrible série de 5 défaites qui l'a fait passer du podium (3e) à la deuxième moitié du classement (8e). La Section, battue 5 fois sur les 6 dernières journées, n'a plus rien à jouer mais repartir du bon pied en vue de la saison prochaine.

(20h45) Grenoble (13e) - Toulon (10e). Depuis son succès sur le Stade Français, son premier en 2019, le FCG peut de nouveau rêver à un maintien direct, sans passer par le périlleux barrage de promotion-relégation auquel il semblait promis depuis l'hiver. Sur le papier, Toulon, hors course pour la phase finale, vient à point nommé pour lui permettre d'enchaîner. Mais attention, le RCT a prouvé qu'il n'était pas en roue libre en mettant fin à six mois d'invincibilité du leader Toulouse.

Dimanche

(12h30) Racing 92 (4e) - Montpellier (9e). C'est un match à élimination directe, du moins pour Montpellier, qui aura du mal à revenir sur les barragistes en cas de revers à l'Arena. Le MHR, donné pour perdu à l'hiver après 4 défaites d'affilée, arrive requinqué après une série inverse (4 succès consécutifs). Pour le Racing, il s'agit de confirmer une embellie similaire (3 victoires et 1 nul) et d'évacuer l'élimination à domicile en Coupe d'Europe. Et de se débarrasser d'un rival avec lequel les relations ont été houleuses ces dernières saisons, entre l'affaire des banderoles et la fausse retraite de Johan Goosen.

(16h50) Toulouse (1er) - Clermont (2e). Cette affiche entre les deux premiers pourrait être la finale rêvée en juin. Sauf que la logique du classement n'a jamais été respectée depuis 2008 et une finale... entre Toulouse et Clermont remportée par le Stade (26-20). Il faudra donc peut-être se contenter de ce choc-ci, un peu tronqué par la perspective de la demi-finale européenne de Toulouse dans une semaine au Leinster. Le leader, tombé à Toulon (25-10) après 14 matches sans défaite, doit s'éviter de douter avant le redoutable déplacement à Dublin. L'ASM, qui aura un rendez-vous plus facile en Challenge, à domicile face aux Harlequins, doit encore assurer sa qualification directe pour les demi-finales.

Samedi

(14h45) Bordeaux-Bègles - Castres

(18h00) Lyon - Perpignan

Stade Français - Agen

La Rochelle - Pau

(20h45) Grenoble - Toulon

Dimanche

(12h30) Racing 92 - Montpellier

(16h50) Toulouse - Clermont

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
2 commentaires
1 commentaire
1 commentaire