France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Top 14: le Stade Français se rassure un peu contre Toulon

Dimanche 13 octobre 2019
Top 14: le Stade Français se rassure un peu contre Toulon
Le flanker Sekou Macalou s'échappe et s'en va inscrire le 3e essai du Stade Français face au RC Toulon en Top 14, le 13 octobre 2019 à Paris - Thomas SAMSON (AFP)

Le Stade Français a remporté son deuxième match de la saison dimanche contre Toulon lors de la septième journée de Top 14 (33-30), mais reste encore convalescent et dernier du classement.

La victoire peut donner un peu d'air à l'entraîneur Sud-Africain Heyneke Meyer, en danger après le piètre début de saison de son équipe, avec un bilan de deux victoires pour cinq défaites.

Les Parisiens ne sont pas guéris pour autant et ont fait preuve à la fois de fébrilité devant pour enfoncer la défense de Toulon, et de maladresse en défense, aboutissant à un essai de Savea après une interception, qui les a fait passer derrière (23-16) juste après la pause.

Mais l'essai de l'arrière Kylan Hamdaoui, après que le poteau a renvoyé le drop de Morné Steyn (33-30, 73e), a montré les ressources de caractère du Stade Français, une semaine après le naufrage à Brive (46-16).

Dominateurs, les Parisiens ont cédé sur presque toutes les rares incursions de Toulon, montrant encore la fragilité de leur défense, de loin la pire du Top 14.

Mais Sekou Macalou a d'abord réussi à remettre ses équipiers sur de bons rails, notamment sur son deuxième essai, où il a enrhumé tout seul Ikpefan près de la touche pour revenir à égalité (23-23, 47e). Puis, après la réalisation de Lakafia pour Toulon alors qu'il restait dix minutes à jouer (30-26), c'est Hamdaoui qui a endossé le costume le sauveur.

Dans une très jeune équipe parisienne, ce sont donc deux joueurs de 24 ans, avec un peu plus d'expérience, qui ont su débloquer la situation. Le buteur Morné Steyn, 35 ans, a aussi contribué au succès des siens en marquant tous ses coups de pieds en première période, même s'il a été moins en réussite ensuite, avec deux drops manqués.

Les Toulonnais, qui ont montré peu de chose de leur déplacement dans la capitale, restent englués au milieu du classement. Le Stade Français est toujours dernier avec trois points de retard sur Brive et Agen, chez qui il se déplace la semaine prochaine.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une