France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Ski alpin: Mikaela Shiffrin remet les pendules à l'heure à Bansko

Dimanche 26 janvier 2020
Ski alpin: Mikaela Shiffrin remet les pendules à l'heure à Bansko
L'Américaine Mikaela Shiffrin lors de la descente de Bansko, le 25 janvier 2020 - NIKOLAY DOYCHINOV (AFP/Archives)

La reine est de retour: l'Américaine Mikaela Shiffrin a retrouvé la victoire en 2020 à Bansko (Bulgarie) où elle a réalisé un week-end presque parfait avec notamment deux succès, en descente vendredi et en Super G dimanche.

En accrochant ses 65e et 66e victoires, elle n'est plus qu'à une longueur du nombre de succès en Coupe du monde de l'Autrichien Marcel Hirscher. L'Américaine de 24 ans continue de fondre sur le record féminin de sa compatriote Lindsey Vonn, 82 victoires, et celui masculin établi par la légende suédoise Ingemar Stenmark, 86 succès.

Mikaela Shiffrin se sort également d'un petit passage à vide - selon ses standards - en 2020, où elle avait échoué à remonter sur la plus haute marche du podium, se contentant des places d'honneur avant ce week-end: 3e à Flachau et 2e à Zagreb en slalom, 2e au géant de Sestrières...

Mais la piste bulgare a favorisé les techniciennes, donnant un avantage à la spécialiste du slalom (43 victoires). Après son succès vendredi en descente, le deuxième de sa carrière, elle a accroché une quatrième victoire en Super G, devant l'Italienne Marta Bassino (à 29 centièmes) et la Suissesse Lara Gut-Behrami (à 70 centièmes).

"C'est un week-end fantastique, la surface était parfaite, surtout pour le Super-G. Je pouvais faire ce que je voulais même si je devais rester agressive. Chaque course est une vraie bataille, et il m'arrive d'échouer même si je fais une superbe saison", a savouré l'Américaine en conférence de presse.

Victorieuse du premier Super G de la saison, l'Allemande Viktoria Rebensburg termine loin, 12e à 1 sec 73/100e.

La 4e place de Mikaela Shiffrin sur la deuxième descente samedi, marquée par un triplé italien avec Elena Curtoni, Marta Bassino et Federica Brignone, apparaîtrait presque comme une contre-performance dans ce week-end idéal.

Elle augmente encore son avance en tête du classement général de la Coupe du monde de ski, d'autant plus après la chute de sa dauphine Federica Brigogne alors que l'Italienne était devant elle au troisième temps intermédiaire. Shiffrin compte désormais 370 points d'avance sur sa plus proche poursuivante et 395 sur la Slovaque Petra Vlhova, qui a terminé 6e dimanche.

Elle prend aussi la tête du classement de la spécialité après deux épreuves, devant la Suissesse Corinne Sutter.

La première française, Romane Miradoli se classe 11e à 1 sec 53/100e.

La prochaine étape de la Coupe du monde dames aura lieu à Sotchi les 1 et 2 février, où une descente et un super G seront également au programme.