France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Rugby: les champions du monde Springboks en route pour cinq jours de tour d'honneur

Jeudi 07 novembre 2019
Rugby: les champions du monde Springboks en route pour cinq jours de tour d'honneur
Sur un autobus à impériale noir barré de la mention "champions", les Springboks ont entamé à Pretoria un tour d'honneur de 5 jours qui les conduira dans tout le pays pour célébrer leur victoire en Coupe du monde de rugby, le 7 novembre 2019 - GIANLUIGI GUERCIA (AFP)

Juchés sur un autobus à impériale noir barré de la mention "champions", les Springboks ont entamé jeudi dans la capitale sud-africaine Pretoria un tour d'honneur de cinq jours qui les conduira dans tout le pays pour célébrer leur victoire en Coupe du monde de rugby.

Le XV national, emmené par le premier capitaine noir de son histoire Siya Kolisi, a décroché samedi son troisième titre planétaire en s'imposant, contre tous les pronostics, face à l'Angleterre (32-12) en finale du tournoi disputé au Japon.

Ce triomphe inattendu a été accueilli comme une bouffée d'air frais en Afrique du Sud, affectée par la crise économique et des inégalités sociales et raciales toujours criantes, un quart de siècle après la chute de l'apartheid.

Tous coiffés d'une casquette verte marquée "champions", les "Boks" ont réservé la première étape de leur parade au président du pays Cyril Ramphosa, qui les a accueillis jeudi en son palais de Union Building, le siège du gouvernement.

"Nous remercions nos guerriers", a déclaré le chef de l'Etat, tout sourire, au capitaine Siya Kolisi, au sélectionneur Rassie Erasmus et à toute l'équipe.

"Ils ont fait la guerre, ils l'ont gagnée et ils ont ramené la Coupe du monde en Afrique du Sud où elle est chez elle", a-t-il ajouté.

"Nous les remercions pour l'impact que leur victoire a eu sur le pays (...). Vous avez remonté le moral de beaucoup de gens", a lancé M. Ramaphosa. "Pendant 80 minutes, le monde entier a regardé ces hommes, notre drapeau et ce dont l'Afrique du Sud est capable".

Le chef de l'Etat a une nouvelle fois rendu hommage au capitaine et enfant d'un ghetto pauvre de Port-Elizabeth (sud) Siya Kolisi, bombardé depuis la finale en héros de la "nation arc-en-ciel" rêvée par l'icône Nelson Mandela.

"Il est heureux que nous n'ayons pas d'élection à venir, j'aurais dû affronter Siya Kolisi", s'est amusé Cyril Ramaphosa, il "aurait pu devenir président".

M. Ramaphosa a été élu président pour cinq ans après la victoire de son parti, le Congrès national africain (ANC), aux élections législatives disputées en mai dernier.

"Nous sommes très heureux et fiers d'être ici aujourd'hui avec le trophée", lui a répondu le troisième ligne Siya Kolisi, avant de remercier les centaines de supporteurs réunis devant Union Building.

Après Pretoria, les Springboks doivent parader jeudi après-midi à Johannesburg, puis dans le township de Soweto. Ils poursuivront leur tour par Durban, East London, Port-Elizabeth (est) et enfin Le Cap (sud-ouest) lundi.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
7 commentaires