France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Rugby: Folau se bat pour poursuivre sa carrière en Australie

Vendredi 12 avril 2019
Rugby: Folau se bat pour poursuivre sa carrière en Australie
L'arrière des Wallabies, Israel Folau (balle en mains), lors d'un test-match face aux All Blacks, à Sydney, le 19 août 2017 - WILLIAM WEST (AFP/Archives)

Israel Folau y croit: l'arrière-vedette des Wallabies a rencontré vendredi les responsables de la Fédération australienne pour tenter de sauver sa carrière au lendemain de l'annonce de son éviction du XV d'Australie pour propos discriminants.

"A la suite de la rencontre de ce jour, les deux organisations vont en référer à leur conseil d'administration respectif pour envisager la suite à donner aux événements", indiquent dans un communiqué commun Rugby Australia (RA) et la Fédération de Nouvelle-Galles-du-sud, à laquelle est affilié son club des Waratahs.

Mais "notre position commune concernant Israel Folau demeure la même", souligne le texte.

Folau s'est entretenu vendredi avec la directrice exécutive de la Fédération Raelene Castle qui avait annoncé la veille son "intention" de mettre un terme au contrat du joueur qui a publié une nouvelle salve de propos discriminants et notamment homophobes.

Au cours de cette rencontre, il a été signifié à Folau que son contrat allait être annulé mais qu'il avait la possibilité de se défendre devant une commission de discipline, selon le quotidien Sydney Daily Telegraph.

L'éviction de Folau (73 sélections) est un coup dur pour les Wallabies à quelques mois de la Coupe du monde au Japon (20 septembre-2 novembre).

"En l'absence de facteurs atténuants convaincants, nous avons l'intention de mettre un terme à son contrat", a annoncé jeudi Rugby Australia en réaction à la publication par Folau sur les réseaux sociaux d'un message proclamant: "Ivrognes, homosexuels, adultères, menteurs, fornicateurs, voleurs, athées, idolâtres, l'Enfer vous attend. Repentez-vous! Seul Jésus peut vous sauver."

La Fédération australienne regrettait notamment jeudi de ne pas avoir pu, malgré ses tentatives, rencontrer le joueur, fervent chrétien évangéliste de 30 ans, pour lui demander des explications.

Il s'était opposé à la légalisation du mariage homosexuel dans son pays, adoptée fin 2017 par le parlement, et avait déjà mis Castle dans le plus grand embarras en avril 2018 en affirmant que l'Enfer attendait les homosexuels à moins qu'ils ne se repentent de leurs péchés.

Convoqué mais non sanctionné, Folau avait récidivé un mois plus tard en postant une vidéo dans laquelle un évangéliste américain mettait en garde contre le mariage entre personnes du même sexe, évoquant des "perversions sexuelles indescriptibles".

Le N.8 du XV d'Angleterre, Billy Vunipola, a refusé de condamner les propos de Folau. "L'homme a été fait pour que les femmes procréent, c'était le but n'est-ce-pas", a réagi le troisième ligne sur son compte Instagram.

"Je ne déteste personne et ne prétends pas être parfait", a ajouté l'international anglais d'origine tongienne, qui a précisé avoir reçu "ce matin trois messages de personnes me demandant d'enlever mon like sur la publication du compte Instagram @izzyfolau post".

"Il (Folau) dit que notre vie doit être plus proche de ce que Dieu avait prévu. L'homme n'a-t-il pas été créé pour que la femme procrée ?", poursuit le N.8 anglais, dans des déclarations en forme de soutien à peine larvé à Folau.

Folau et Vunipola sont tous deux d'origine tongienne. Folau est un fervent chrétien évangéliste, la mère de Vunipola, qui a souvent déclaré tirer sa force de la foi, est pasteure méthodiste.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
2 commentaires
1 commentaire
1 commentaire