France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Rallye du Chili: Tänak en promenade, Neuville en tonneaux

Samedi 11 mai 2019
Rallye du Chili: Tänak en promenade, Neuville en tonneaux
L'Estonien Ott Tänak en tête devant Ogier après la 2e journée du rallye du Chili le 11 mai 2019 - Martin BERNETTI (AFP)

A vitesse de croisière vers une 2e victoire cette saison, l'Estonien Ott Tänak (Toyota) conserve confortablement, devant les Français Sébastien Ogier (Citroën) et Sébastien Loeb (Hyundai), les commandes du Rallye du Chili, 6e manche inédite du Championnat du monde (WRC), à l'issue de la journée de samedi.

Ladite journée a surtout été marquée par le très impressionnant accident du Belge Thierry Neuville (Hyundai) dans la deuxième spéciale, la 8e du rallye: lui et son copilote Nicolas Gilsoul sont sortis indemnes ou presque d'un choc à haute vitesse sanctionné par pas moins de sept tonneaux!

Avec encore quatre ES (soit 58,38 km chronométrés) au programme dimanche, 30 sec 3/10 séparent Ogier de Tänak, mais le sextuple champion du monde répète ne pas disposer d'une voiture lui permettant de rivaliser avec le véloce Estonien.

"Mon avance s'est accrue par rapport à hier (elle était de 22 sec 4/10 vendredi soir, ndlr) donc les choses vont dans la bonne direction", se borne de son côté à commenter l'impavide pilote Toyota.

Tous deux peuvent profiter de l'abandon de Neuville, qui déplore quelques points de suture à une jambe, pour lui chiper la tête du classement des pilotes. Celui-ci compte en effet 10 longueurs d'avance sur Ogier et 28 sur Tänak avec 30 points au maximum à attribuer à l'issue du week-end.

- Loeb en arbitre ? -

Mais Sébastien Loeb pourrait se mêler de leurs plans. Celui-ci s'est hissé samedi soir sur la troisième marche du podium provisoire, à 5 sec 1/10 seulement d'Ogier, profitant d'une défaillance du Finlandais Jari-Matti Latvala (Toyota) dans la dernière spéciale (ES12).

Leur équipe Hyundai ne serait certainement pas contre le fait de le voir dépasser l'autre "Seb" au terme du rallye afin de sauver quelques points en faveur de Neuville dans la lutte pour le titre mondial.

De retour au parc d'assistance sur des béquilles quelques heures seulement après son crash et un passage éclair par l'hôpital, Neuville prendra part comme prévu à la prochaine manche au Portugal fin mai, en prévision de laquelle il entend être de retour derrière le volant pour des essais dès vendredi!

Le Belge essaie de trouver du positif à sa probable dégringolade au classement des pilotes. Elle peut être l'occasion, dit-il, de retrouver un ordre de départ moins défavorable que celui d'ouvreur dévolu au leader le premier jour: "Cela nous donne une chance de revenir, le Championnat est toujours très ouvert".

Sorti de route après avoir passé une crête, "j'ai peut-être été un peu optimiste", a-t-il reconnu. "Je suis sorti un peu large, j'ai heurté le bord (de la route) et nous sommes immédiatement partis en tonneaux. (...) Ça a été un gros choc, enfin même plusieurs chocs, mais nous avons survécu", a-t-il assuré dans un rire.

Son copilote Nicolas Gilsoul, sorti indemne de l'accident, salue lui le degré de sécurité des "World Rally Cars". "Nous pouvons remercier tous ces éléments (cockpit renforcé, ceinture de sécurité, baquet moulé, casque...) qui nous maintiennent en bon état et en vie", insiste le Belge.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
Une

"Un Guyanais n’a pas de couleur"

Propos recueillis par Pierre Rossovich/Photos : Gildas RAFFENEL - Lundi 24 Juin 2019

Vous venez de sortir votre deuxième album « Bushinengue » après « Soholang...

3 commentaires