France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Paris-Nice: double fracture cervicale pour Barguil

Lundi 11 mars 2019
Paris-Nice: double fracture cervicale pour Barguil
Le Français Warren Barguil souffre d'une double fracture cervicale après sa chute dans la 2e étape de Paris-Nice le 11 mars 2019 - Anne-Christine POUJOULAT (AFP)

Le Français Warren Barguil souffre d'une double fracture cervicale après sa chute lundi dans la 2e étape de Paris-Nice, a-t-on appris auprès de son équipe Arkea-Samsic.

Le Breton, meilleur grimpeur du Tour de France 2017, a été transporté dans un hôpital parisien (Bicêtre) après avoir été soigné dans un premier temps à Dourdan, au sud de la capitale.

Barguil est tombé au 59e kilomètre de l'étape reliant Les Bréviaires à Bellegarde en même temps que d'autres coureurs, notamment l'Espagnol Gorka Izagirre. Inconscient pendant quelques instants, il a repris connaissance avant d'être dirigé vers l'hôpital de Dourdan.

Si une intervention chirurgicale ne semble pas devoir être nécessaire, son indisponibilité pourrait avoisiner les huit semaines, selon une source proche de son équipe.

Ce brutal coup d'arrêt, qui interdit à Barguil la période des classiques, plonge son équipe dans l'incertitude, voire l'inquiétude. Elle vient de perdre provisoirement son meilleur atout dans la course aux invitations pour le Tour de France, puisque les deux derniers billets sont convoités par trois formations (Arkea-Samsic, Direct Energie, Vital Concept).

Barguil, recruté à la fin de la saison 2017 pour être le leader de la formation française, n'a pu concrétiser l'an passé sur la lancée de son Tour triomphal de l'été précédent (deux victoires d'étape, l'une dans les Pyrénées et l'autre dans les Alpes, ainsi que le maillot à pois de meilleur grimpeur).

Le Morbihannais (27 ans) a été rejoint à l'intersaison par l'Allemand André Greipel, fort de 11 succès d'étape au sprint dans le Tour de France. Mais Greipel (36 ans) ne compte encore qu'un succès à son actif en 2019, une étape de la Tropicale Amissa Bongo.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
1 commentaire
Une

Vu à Soula... Une nouvelle station-service

Michel Le Tallec - Mardi 19 Mars 2019

1 commentaire