France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

OM: Villas-Boas déjà sous pression

Vendredi 16 août 2019
OM: Villas-Boas déjà sous pression
L'entraîneur portugais de Marseille, André Villas-Boas, lors du match de Ligue 1 face à Reims, au Vélodrome, le 10 août 2019 - GERARD JULIEN (AFP/Archives)

Il se pensait prêt mais l'atterrissage a été brutal. Après le revers en ouverture de la saison de Ligue 1 face à Reims (2-0) au Vélodrome, le nouvel entraîneur de Marseille André Villas-Boas se retrouve déjà sous pression, samedi, avant d'aborder le déplacement à Nantes.

Une défaite plombante contre une équipe du milieu de tableau, une bronca à la mi-temps puis au coup de sifflet final et un encadrement "très déçu": la saison marseillaise ne pouvait plus mal débuter.

Mais ce revers inaugural n'a pas enterré le Portugais pour autant: "si j'étais inquiet après la première journée, il vaudrait mieux que je retourne tout de suite au Portugal !", a-t-il rassuré après la gifle.

Soutenu par son groupe mais bousculé par le Vélodrome, André Villas-Boas, inquiété par une organisation en 4-3-3 que ses joueurs n'ont pas réussi à mettre en place, ne devrait toucher ni à son schéma, ni à son onze pour le déplacement à La Beaujoire, samedi (17h30).

"Il faut trouver les solutions dans le jeu et je ne pense pas changer à Nantes. Une défaite n'est pas le moment idéal pour punir les joueurs. Je ne veux pas que l'on pense ça", a balayé le technicien.

Après la douce parenthèse américaine (trois victoires en trois matches amicaux), le retour à la réalité est rude pour le Portugais, débarqué fin mai sur la Canebière.

"J'attendais une progression par rapport à ce que les joueurs ont montré aux États-Unis, ou face à Naples en amical. Malheureusement, notre adversaire a été très bon et nous, très mauvais", a déploré le technicien portugais après la défaite face à Reims.

"Nous sommes très déçus du résultat car la prestation n'a pas été à la hauteur du travail", a concédé 'AVB', qui espérait beaucoup de sa première au Vélodrome sur le banc olympien, et qui s'était affirmé "prêt" avant le match.

- Une faillite tactique ? -

Depuis son arrivée, André Villas-Boas a imposé un système de jeu en 4-3-3, qui a plutôt bien fonctionné durant la tournée américaine. Mais cette nouvelle organisation est-elle la raison de la mauvaise entame de saison des Olympiens ?

Pour Dimitri Payet, l'OM a été "incapable d'être dangereux" contre Reims mais a surtout failli dans l'application : "On n'a pas su mettre en place notre jeu face et on s'est exposé aux contres".

Mais le milieu offensif n'a pas remis en question le schéma tactique prôné par son entraîneur : "Il n'y a pas à chercher d'excuse dans le système. On commence à y trouver nos automatismes".

"On a fait de bonnes choses dans ce système, ça s'est plutôt bien passé en préparation". Si on a été impuissants dans ce match (contre Reims, NDLR), c'est plus par manque de solution, de rébellion", a poursuivi Payet.

C'est précisément ce manque de combativité qui a heurté les supporters. Et leur déception est à la hauteur des attentes qu'ils ont placées en leur entraîneur providentiel.

Au sortir d'une saison ratée, qui a vu l'OM terminer sur la cinquième marche en Ligue 1 et manquer la qualification pour l'Europe, "AVB" symbolisait le possible rebond olympien.

Tout espoir n'est pas encore perdu, loin de là. "Il n'y a pas d'urgence. Juste l'obligation de faire un résultat à Nantes" a tempéré Dimitri Payet, qui a cédé son brassard de capitaine à Steve Mandanda cette saison.

Face aux Canaris, il s'agira donc simplement d'"un duel entre deux équipes au même stade, qui ont chacune perdu leur premier match", a souligné le milieu offensif.

Avec l'ambition d'effacer le zéro pointé des Phocéens contre Nantes la saison dernière.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une