France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Objectif quarts et JO-2020 pour les archers français aux Mondiaux-2019

Dimanche 09 juin 2019
Objectif quarts et JO-2020 pour les archers français aux Mondiaux-2019
Le Français Jean Charles Valladont aux JO de Rio le 8 août 2016 - Jewel SAMAD (AFP/Archives)

Objectif quarts! Les archers français, emmenés par leur vice-champion olympique de Rio Jean-Charles Valladont, visent une place dans les huit premiers des Championnats du monde 2019 à s'Hertogenbosch (Pays-Bas), synonyme de qualification aux JO-2020 à Tokyo.

L'équipe de France masculine de tir à l'arc est montée sur le podium des Mondiaux-2009, 2011, 2017 (2es) et 2013 (3es), et rester aux portes du top 8 en cette saison pré-olympique constituerait une grosse désillusion. Et le souvenir de l'échec (19e place) en 2015, qualificatif pour Rio-2016, est toujours utile pour mobiliser les archers.

"Un bon parcours, pour une équipe comme la nôtre, c'est a minima un quart de finale", souligne le nouveau coach des Français, Nicolas Rifaut, qui a pris la suite de Marc Dellenbach après 2017.

En huitièmes de finale, il faudra éviter la Corée du Sud, qui truste le sommet des podiums mondiaux (30 des 40 titres distribués chez les messieurs et les dames depuis 2001). Un tableau final qui sera défini par les résultats des qualifications, qui avaient été fatales aux Bleus en 2015 (absents du tableau final).

"L'objectif, c'est d'aller chercher un podium, la médaille d'or j'en rêve depuis des années. Bien sûr que l'on aura rempli l'objectif annoncé du quota olympique si on va en quarts, mais le but, ce n'est pas ça. L'année avant 2012, on a récupéré le quota olympique avec une médaille d'argent", souligne Jean-Charles Valladont, qui sera accompagné de Thomas Chirault et Pierre Plihon.

- Autre chance en juin 2020 -

Pour les filles, avec une équipe très rajeunie (Audrey Adiceom, 22 ans, Mélanie Gaubil, 21 ans, Lisa Barbelin, 19 ans), la place dans les huit aux Mondiaux relèvera de la très belle performance.

"Cette équipe-là en 2020, de mon point de vue, elle peut monter dans les huit meilleures mondiales. Il faut leur laisser le temps, elles sont jeunes. Je pense que ça peut le faire" pour voir Tokyo, estime Aurore Trayan, qui entraîne les archères françaises.

Ces Mondiaux-2019 ne sont toutefois pas la seule chance d'arracher la qualification par équipes pour Tokyo, et les trois quotas individuels qui vont avec. Pour les recalés, un dernier tournoi de qualification se tiendra en juin 2020 à Berlin, avec trois billets en jeu, quatre si le Japon --automatiquement qualifié pour les JO-2020-- figure dans les quarts-de-finalistes aux Pays-Bas.

"Statistiquement, 30% des équipes qui font des médailles aux Jeux ont décroché leur place juste avant", indique Nicolas Rifaut, précisant que Jean-Charles Valladont, médaillé d'argent à Rio-2016, et les Bleus avaient décroché le précieux sésame en juin 2016.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
1 commentaire