France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

NFL: Green Bay s'impose à Chicago en ouverture de la centième saison

Vendredi 06 septembre 2019
NFL: Green Bay s'impose à Chicago en ouverture de la centième saison
Adrian Amos et les Green Bay Packers ont largement dominé les Bears de Chicago au Soldier Field, le 5 septembre 2019 dans l'Illinois - JONATHAN DANIEL (Getty/AFP)

Les Green Bay Packers ont battu les Chicago Bears 10 à 3 lors du coup d'envoi de la centième saison de la Ligue nationale de football américain (NFL), jeudi au Soldier Field qui borde le lac Michigan.

En tête 7-3 à la pause, grâce au premier touchdown de la saison réussi par Jimmy Graham à la réception d'une passe du quarterback Aaron Rodgers, Green Bay a remporté cette 199e confrontation face à son rival de la division NFC Nord, au terme d'une rencontre où les défenses ont pris le pas sur les attaques encore tâtonnantes.

Une rencontre entre deux des plus anciennes franchises, elles aussi centenaires, à qui la NFL a symboliquement confié le "kick-off", honneur habituellement réservé au vainqueur du précédent Superbowl.

Les New England Patriots de la superstar Tom Brady, victorieux du dernier championnat aux dépens des Los Angeles Rams, devront attendre dimanche pour débuter à domicile contre les Pittsburgh Steelers, qui ont soulevé comme eux six fois le trophée Lombardi.

Si les "Pats" de Brady, toujours aussi performant à 42 ans, sont favoris à leur propre succession, les Cleveland Browns renforcés cet été par l'arrivée du receveur Odell Beckham Jr, ainsi que les New Orleans Saints, les Kansas City Chiefs ou encore les Philadelphia Eagles peuvent les contrarier sur la route du 54e Superbowl qui se jouera le 2 février à Miami.

L'avant-match entre Bears et Packers s'est déroulé dans une grande ferveur dans les tribunes et sur la pelouse où il n'y a eu, comme l'an passé, aucun boycott de l'hymne américain, chanté par un spécialiste de l'exercice Jim Cornelison.

En 2016 et 2017, les terrains de la NFL étaient devenus des lieux de manifestation politique, à l'instigation de l'ancien joueur des San Francisco 49ers, Colin Kaepernick qui avait lancé un mouvement de contestation du "Star Spangled Banner" ("La bannière étoilée"), en posant un genou à terre, pour protester contre les violences policières visant la population noire.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
Une

Le patrimoine, des racines bien vivantes

Michel LE TALLEC - Dimanche 22 Septembre 2019