France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

NBA: pour Gobert, l'élimination d'Utah dès le 1er tour est une humiliation

Jeudi 25 avril 2019
NBA: pour Gobert, l'élimination d'Utah dès le 1er tour est une humiliation
Le pivot français d'Utah Rudy Gobert contre les Houston Rockets en play-offs de NBA, le 20 avril 2019 à Salt Lake City - Gene Sweeney Jr. (GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives)

Le pivot français d'Utah Rudy Gobert a présenté jeudi l'élimination de son équipe dès le 1er tour des play-offs NBA par Houston comme "une sorte d'humiliation".

"On va tous se servir de ce qu'on a ressenti, je ne vais pas parler d'humiliation, mais en même temps, c'est une sorte d'humiliation quand vous perdez 4-1 au 1er tour des play-offs", a déclaré Gobert lors de la traditionnelle conférence de presse de fin de saison.

"Ce n'était pas notre objectif, il va falloir repartir encore plus fort dès cet été avec un seul but pour la saison prochaine et si on y parvient, on sera bien", a-t-il poursuivi.

Utah a concédé mercredi à Houston (100-93) une quatrième défaite en cinq matches, synonyme d'élimination pour la deuxième année consécutive face aux Rockets.

Même si le Jazz avait atteint les demi-finales de conférence en 2018, Gobert considère que son équipe était "meilleure" cette saison.

"C'est pour cela que c'est frustrant, on pense tous que nous sommes une meilleure équipe que ce que nous avons montré, mais on a joué face à une très bonne équipe", a souligné le meilleur défenseur NBA en titre.

"Nous sommes encore une équipe jeune, on va encore s'améliorer, mais il ne nous manque pas grand chose pour atteindre le prochain niveau, à savoir viser le titre NBA. On n'est vraiment pas loin", a assuré Gobert, qui a été formé à Cholet.

Même s'il a livré à 26 ans sa meilleure saison NBA avec des moyennes de 15,9 points, 12,9 rebonds et 2 passes décisives par match, Gobert estime qu'il a encore une belle marge de progression.

"Je progresse, je bosse beaucoup année après année pour aider mon équipe encore plus, mais je n'ai fait qu'effleurer ce que je peux devenir en attaque, c'est enthousiasmant d'avoir tout cet été pour essayer de m'améliorer pour devenir un joueur différent et encore meilleur", a insisté Gobert, en lice pour un deuxième trophée consécutif de meilleur défenseur NBA.

"Je veux atteindre le niveau supérieur, je me suis mis trop de limites dans ce que je peux faire pour cette équipe", a-t-il conclu.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
2 commentaires