France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

NBA: Golden State inquiet pour Durant, Milwaukee en démonstration

Jeudi 09 mai 2019
NBA: Golden State inquiet pour Durant, Milwaukee en démonstration
Kevin Durant des Golden State Warriors lors du match 5 des demi-finales de Conférence Ouest face aux Houston Rockets, à Oakland, le 8 mai 2019 - EZRA SHAW (GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP)

Golden State a repris l'ascendant face à Houston en s'imposant 105 à 99 mercredi, mais Kevin Durant s'est blessé, tandis que Milwaukee a dominé Boston (116-91) et décroché son billet pour la finale de la conférence Est.

Les Warriors ont eu du mal à savourer leur victoire. Ils ont pourtant repris les commandes dans leur demi-finale de conférence Ouest (3-2) et ont placé les Rockets dos au mur.

Mais Stephen Curry en tête, ils n'ont pas caché leur inquiétude: "Je ne sais pas ce qui est arrivé à mon frère +KD+, il va falloir attendre et prier pour que cela ne soit pas grave", a expliqué le triple champion NBA.

Durant, de loin le meilleur joueur de Golden State depuis le début des play-offs, a dû quitter ses coéquipiers en fin de 3e période.

Après avoir inscrit un panier, il se repliait vers son panier quand il s'est arrêté brutalement en se tenant la jambe droite, une réaction qui a laissé penser qu'il s'était blessé au tendon d'Achille.

Son équipe a rapidement annoncé qu'il ne reviendrait pas sur le terrain, avant de se vouloir rassurante en excluant une rupture du tendon d'Achille et en évoquant une contracture au mollet droit.

- Kerr inspiré par Klopp -

Il faudra attendre jeudi pour connaître la gravité de sa blessure, mais son entraîneur Steve Kerr ne compte pas sur son longiligne ailier pour le prochain match vendredi à Houston où Golden State peut aller chercher sa qualification pour une cinquième finale de conférence consécutive.

"On est inquiet et déçu pour lui, car il est énorme depuis le début des play-offs, mais s'il doit être absent, on trouvera la solution comme on l'a fait durant ce match", a admis Kerr.

La sortie de Durant a été le point culminant d'une période cauchemardesque pour Golden State.

La franchise d'Oakland comptait vingt points d'avance (57-37) en fin de 2e quart-temps, mais elle a perdu pied durant la 3e période.

Houston est même passé en tête (69-68) sous l'impulsion de James Harden (39 pts) et Eric Gordon (19 pts).

Mais Stephen Curry, transparent jusque là (25 pts, 9 sur 23 au tir), et Klay Thompson (27 pts), ont retrouvé leur efficacité en fin de match pour arracher la victoire.

"Je suis fier de mon équipe, comme l'a dit Jürgen Klopp après la victoire de Liverpool (contre Barcelone en Ligue des champions mardi), mes joueurs ont été des put... de géants", a-t-il insisté.

Milwaukee continue d'impressionner à l'Est.

Les Bucks sont devenus la première équipe à atteindre le dernier carré des play-offs NBA en surclassant Boston quatre victoires à une.

- "Bien meilleurs que nous" -

Ils disputeront leur première finale de conférence depuis 2001 face à Toronto ou à Philadelphie. La franchise canadienne mène trois victoires à deux avant le match N.6 qui aura lieu jeudi sur le parquet des Sixers.

Milwaukee a pris rapidement le large dans le match N.5 et comptait déjà treize points d'avance à la pause (52-39).

Son joueur-vedette Giannis Antetokounmpo n'a pas eu à forcer son énorme talent et a pu se contenter de 20 points.

"Philadelphie et Toronto sont deux équipes très fortes, mais on se concentre uniquement sur nous. On est vraiment affamés et on n'a pas encore atteint notre objectif", a assuré Antetokounmpo.

Boston qui avait surpris Milwaukee à domicile lors du match N.1, a concédé une quatrième défaite consécutive à cause de sa maladresse face au panier adverse (31,5%, 18,4% à trois points).

L'entraîneur de Boston Brad Stevens a reconnu sans mal la supériorité de Milwaukee.

"Ils étaient bien meilleurs que nous, je n'ai pas fait du bon boulot, c'est sans doute la saison la plus difficile de ma carrière d'entraîneur", a-t-il concédé.

Son meneur Kyrie Irving, présenté parfois comme un facteur de discorde au sein de l'équipe, a fini la rencontre avec 15 points (6 sur 21 au tir).

Il a peut-être disputé mercredi son dernier match sous le maillot des Celtics et pourrait rejoindre la superstar des Lakers LeBron James, avec qui il a été sacré champion NBA en 2016 à Cleveland.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
2 commentaires