France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Mondial: Hansen ne considère pas l'Angleterre commme le plus grand rival des Blacks

Mardi 22 octobre 2019
Mondial: Hansen ne considère pas l'Angleterre commme le plus grand rival des Blacks
The treble-chasing All Blacks have won their last six meetings against England dating back to 2013 and 15 of their last 16 - Odd ANDERSEN (AFP)

Le sélectionneur des All Blacks Steve Hansen, qui prédit un "affrontement musclé" en demi-finales contre l'Angleterre, a toutefois insisté mardi à Tokyo sur le fait que le XV de la Rose n'était pas le plus grand rival de la Nouvelle-Zélande.

Les Blacks, en quête d'un troisième titre d'affilée, le quatrième au total, ont remporté leurs six derniers matches contre l'Angleterre depuis 2013, et 15 de leurs 16 derniers.

En novembre dernier à Twickenham, la Nouvelle-Zélande l'avait emporté par la plus petite des marges (16-15).

L'équipe entraînée par Eddie Jones est apparue au meilleur de sa forme en quarts samedi contre l'Australie, étrillée 40-16, mais Hansen a tenté de minimiser la rivalité entre les deux nations.

"Ce sera un affrontement puissant mais je pense que l'Afrique du Sud sera toujours notre plus grand rival en raison de l'histoire qui va avec," a estimé Hansen après la correction infligée par ses troupes à l'Irlande samedi en quarts (46-14).

"Et le fait que nous jouions si souvent l'un contre l'autre (avec l'Afrique du Sud). Je pense que nous avons joué l'Angleterre une fois ces six dernières années et c'est difficile de créer une rivalité quand vous ne vous affrontez pas", a expliqué le cocah des Blacks.

"Si nous pouvions entrer dans les Six nations avec une saison complète, alors nous pourrions faire cela", a ajouté Hansen avec le sourire.

En dépit de l'habituelle domination néo-zélandaise sur l'Angleterre, le sélectionneur des champions du monde estime que le passé ne comptera en rien contre le XV de la Rose à Yokohama samedi.

"L'histoire est l'histoire, il s'agit de créer une nouvelle histoire", a insisté Hansen. "Vous jouez une demi-finale de la Coupe du monde de rugby, aussi la pression sera des deux côtés", a-t-il fait remarquer.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
18 commentaires
Une

Saina Manotte feat lova Jah : Viv jodla

P.R. - Vendredi 15 Novembre 2019