France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Mercato: statu quo pour Cavani et Giroud, Nzonzi est Rennais

Samedi 01 février 2020
Mercato: statu quo pour Cavani et Giroud, Nzonzi est Rennais
L'attaquant du PSG Edinson Cavani sur le banc, lors d'un match face à Lille, le 22 novembre 2019 au Parc des Princes - Bertrand GUAY (AFP/Archives)

Pas de "happy end" pour Edinson Cavani et Olivier Giroud dans les dernières heures du mercato vendredi: l'Uruguayen est resté au Paris SG malgré l'approche de l'Atlético Madrid, le Français est bloqué à Chelsea sans temps de jeu. Steven Nzonzi a lui trouvé son point de chute, à Rennes.

"On n'a eu d'accord avec personne". Le directeur sportif du PSG Leonardo a clarifié la situation vendredi: Cavani "est disponible pour le reste de la saison".

Le Brésilien a ainsi mis un point final à un dossier sensible, qui a animé le mercato un mois durant.

En fin de contrat l'été prochain et déchu de son statut de titulaire, "Edi" avait fait passer le message de ses envies d'ailleurs, mais les négociations entre Parisiens et Madrilènes ont achoppé sur le montant du transfert. Les Colchoneros ont proposé 15 M EUR selon la presse, pas assez selon le PSG.

Le meilleur buteur de l'histoire du club (198 buts) va ainsi terminer la saison dans la capitale, pour peut-être quitter le Parc des princes, où il est adulé, sur une bonne note.

"Je pense que six ans et demi dans un club ne peuvent pas être effacés en deux semaines de discussions", a indiqué Leonardo, confiant sur la motivation du "Matador".

Autre attaquant à l'étoile en berne, Olivier Giroud avait également indiqué son intention de quitter Chelsea où il ne jouait presque plus. L'heure était même à l'urgence pour le N.9 des Bleus qui veut se relancer à six mois de l'Euro.

- Nzonzi prêté à Rennes -

Mais vendredi, son entraîneur Franck Lampard lui a fermé la porte, alors que des rumeurs faisaient état de l'intérêt de l'Inter et la Lazio. Interrogé sur un éventuel départ de l'avant-centre, il a répondu: "Est-ce qu'il va partir? Non... Pas d'arrivée, pas de départ."

Un autre champion du monde a, lui, trouvé sa porte de sortie: Steven Nzonzi. Le milieu, propriété de l'AS Rome qui l'a prêté -sans succès- ces six derniers mois à Galatasaray, a trouvé un accord avec Rennes, où il passera la fin de saison en prêt, voire même un an de plus en option.

Il a même goûté dès vendredi au Roazhon Park, lors du derby de l'Ouest contre Nantes auquel il a assisté dans la soirée.

Un dossier chaud a échoué à se décanter: celui de l'attaquant de Monaco, Islam Slimani. Auteur d'un début de saison canon (7 buts, 8 passes), l'Algérien, prêté par Leicester, ne joue plus dans le système du nouvel entraîneur Robert Moreno mais n'a pas trouvé de porte de sortie.

- Dortmund renforcé avant de défier Paris -

De son côté, Bordeaux, qui cherchait un attaquant, a recruté le milieu espagnol Ruben Pardo à la Real Sociedad. Marseille, sous l'impulsion de l'entraîneur André Villas-Boas n'a pas voulu perturber l'équilibre de son équipe, surprenant dauphin du PSG.

Lyon a animé le mercato en faisant signer, entre autres, Karl Toko Ekambi et Bruno Guimaraes. Rudy Garcia attendait un défenseur central, il aura finalement eu un jeune milieu brésilien de 20 ans, Camilo, arrivé de D2 brésilienne dans la soirée de vendredi.

Ailleurs en Europe, les ultimes instants de négociations sont restés calmes.

Seul Dortmund a réellement bougé, et cela ne risque pas de plaire au PSG, son futur adversaire en Ligue des champions. Auteur certainement du gros coup du mercato d'hiver avec le buteur Erling Braut Haaland, le club allemand a obtenu l'arrivée du milieu Emre Can (Juventus), prêté dans un premier temps jusqu'à la fin de la saison pour un million d'euros, avec toutefois une option d'achat obligatoire de 25 M EUR.

Au Real Madrid, Zinédine Zidane a lui fermé la porte au départ de Gareth Bale vers Tottenham, qui cherche un attaquant: "Il est avec nous. Je compte sur lui."

De son côté, le Barça a investi sur l'avenir, en signant pour 31 M EUR le jeune avant-centre portugais Trincao (Braga). L'Atlético, après son échec sur Cavani, s'est rabattu sur le Belge Yannick Carrasco pour renforcer son attaque.