France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Ligue des champions: Klopp revient défier le Bayern sur ses terres

Mercredi 13 mars 2019
Ligue des champions: Klopp revient défier le Bayern sur ses terres
L'entraîneur de Liverpool Jürgen Klopp en conférence de presse, le 12 mars 2019 à Munich - Christof STACHE (AFP)

Encensé par les médias, courtisé par les publicitaires: Jürgen Klopp débarque à Munich mercredi avec Liverpool dans la peau d'une icône allemande: l'homme qui a tenu tête au Bayern lors de ses années à Dortmund.

A l'aller à Anfield, le Bayern et les Reds se sont séparés sur un 0-0 qui laisse toutes les options ouvertes. Y compris la chance pour Klopp de prendre enfin une revanche ruminée de longue date sur les Bavarois en Ligue des champions!

Certes, le charismatique souabe est le dernier entraîneur à avoir fait chuter le "Rekordmeister" en Bundesliga, avec Dortmund en 2011 et 2012. Depuis, Munich s'est adjugé six titres consécutivement, série en cours!

Mais il a aussi perdu contre le Bayern (2-1) la finale de la Ligue des champions 2013. Le pire souvenir de sa carrière. "Je ne l'ai jamais revue, c'était trop douloureux", avoue l'Allemand, qui a perdu l'an dernier sa deuxième finale contre le Real Madrid (3-1).

A-t-il conservé, de cette époque-là, une dent particulière contre le géant d'Allemagne? "Il n'y a rien de personnel, jure-t-il, mais quand nous les jouions ou qu'ils achetaient nos joueurs, je n'allais pas être heureux et dire +bonne idée, je vais vous les déposer en voiture.+ Ce n'était pas bien pour nous à Dortmund, mais ça fait partie du business".

- "Etre exceptionnels" -

Depuis un mois, les dynamiques entre les deux clubs se sont inversées. Liverpool a perdu la tête de la Premier League pendant que le Bayern a pris celle de la Bundesliga.

"Le Bayern est dans une meilleure phase que nous", admet Klopp dans une interview sur le site du FC Liverpool, "ils sont de nouveau leaders du championnat, ils gagnent les matches avec une marge confortable, etc. Ils sont vraiment revenus sur les rails".

Son plan? "Je réfléchis à comment leur poser des problèmes qu'aucun autre adversaire ne leur a encore causés cette saison (...) Mais nous devrons être exceptionnels: si nous faisons juste un match normal nous n'aurons aucune chance".

Pour son Liverpool version 2019, cette rencontre n'est que l'une des batailles que mène le club sur plusieurs fronts. Mais peut-être pas la plus cruciale: "Je dirais que la Premier League est plus importante pour nous", assure même l'ancienne gloire d'Anfield Road Ian Rush, aujourd'hui ambassadeur du club, dans un long entretien avec le magazine allemand Kicker cette semaine.

Vainqueur de la Ligue des champions pour la dernière fois en 2005, Liverpool n'a plus gagné le championnat depuis 1990. La préhistoire pour nombre de ses jeunes supporters.

- Optimisme pour Coman -

Pour le Bayern, ce 8e de finale est en revanche LE match de la saison.

"Tout se joue là", a reconnu le directeur sportif Hasan Salihamidzic. Le géant bavarois écrase la Bundesliga depuis des années et le vrai mètre-étalon est la Ligue des champions qui lui échappe depuis 2013.

Une élimination avant les quarts-de-finale serait une première depuis 2011!

Mercredi soir, Liverpool récupèrera le patron de sa défense Virgil Van Dijk, suspendu à l'aller, alors que le Bayern sera privé de Thomas Müller et Joshua Kimmich (suspendus), et d'Arjen Robben (blessé).

Le duel entre Van Dijk et Robert Lewandowski, l'actuel meilleur buteur de la Ligue des champions (8 buts), pourrait être décisif.

Le Polonais, devenu une star sous la houlette de Klopp à Dortmund -- les deux hommes s'apprécient beaucoup -- est évidemment l'un des soucis de l'entraîneur de Liverpool: "Comme toujours avec les buteurs, le mieux est de bloquer les passes et les centres qui lui sont destinés, dit-il, c'est là-dessus que nous travaillons tous".

A la veille du match, son homologue Niko Kovac était pour sa part optimiste sur la possibilité d'aligner Kingsley Coman, le plus percutant de ses attaquants. Mais le Français n'a toujours pas rejoué depuis une déchirure musculaire le 23 février en championnat.

Composition probable des équipes pour le 8e de finale retour de Ligue des champions Bayern Munich - Liverpool, disputé mercredi (21h00):

Bayern Munich: Neuer - Rafinha, Süle, Hummels, Alaba - Martinez, Thiago - Gnabry, James, Ribery (ou Coman) - Lewandowski.

Entraîneur: Niko Kovac

Liverpool: Becker – Alexander-Arnold, Van Dijk, Matip, Robertson – Henderson (cap.), Fabinho, Wijnaldum – Salah, Firmino, Mané

Entraîneur: Jürgen Klopp

Arbitre: Daniele Orsato (ITA)

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
1 commentaire