France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

L1: soirée noire pour Lyon, Paris facile champion d'automne

Lundi 16 décembre 2019
L1: soirée noire pour Lyon, Paris facile champion d'automne
Kylian Mbappé et Neymar fêtent le but du premier dans le large succès du PSG contre Saint-Etienne à Geoffroy-Guichard, le 15 décembre 2019 - JEAN-PHILIPPE KSIAZEK (AFP)

Le Paris SG a fêté son titre symbolique de champion d'automne en gagnant 4-0 à Saint-Etienne, dimanche en clôture de la 18e journée de L1, marquée par un scenario catastrophe pour Lyon, défait par Rennes à domicile (1-0) et qui a perdu son capitaine, l'international néerlandais Memphis Depay.

. Paris SG, facile champion d'automne

Champions d'automne avant même d'avoir joué, à la faveur du match nul de leur dauphin Marseille à Metz (1-1) samedi soir, les Parisiens ont réglé leur compte à Saint-Etienne sans forcer, les Verts jouant à dix depuis la 25e minute à cause de l'expulsion d'Aholou. L'entraîneur du PSG, Thomas Tuchel, avait choisi de titulariser ensemble pour la première fois ses "Quatre fantastiques", avec Neymar, Kylian Mbappé, Mauro Icardi et Angel Di Maria. Mais c'est Paredes (10e), qui a ouvert le score -et son compteur de buts au PSG- avant que Mbappé (43e, 89e) et Icardi (72e) fassent le reste. Les Parisiens, qui comptent sept points d'avance sur leur dauphin, Marseille, et un match en moins, auraient pu alourdir le score si Neymar n'avait pas raté son penalty en trouvant le poteau gauche. Mbappé a marqué le dernier but dans une ambiance irréelle, sous les sifflets fusants des feux d'artifices lancés par les supporters du Kop Nord, qui ont offert un spectacle pyrotechnique pour célébrer leur 20e anniversaire.

. Le cauchemar lyonnais

Soirée noire pour Lyon, qui a rechuté à domicile contre Rennes (1-0) et perdu pour le reste de la saison son capitaine Memphis Depay et l'international espoir français Jeff Reine-Adelaïde, tous deux victimes d'une rupture du ligament à un genou. Devenu emblématique à Lyon, Memphis avait été l'un des hommes de la soirée mardi, lors de la qualification en 8e de finale de la Ligue des Champions arrachée contre Leipzig (2-2). Buteur, il était parti s'expliquer avec les supporters lyonnais à la fin du match, arrachant une banderole insultante pour son partenaire Marcelo.

Dimanche, Lyon a été peu convaincant face aux Bretons, qui ont fini par l'emporter à la 89e, grâce à une chevauchée fantastique de leur pépite Eduardo Camavinga, auteur à 17 ans de son premier but en Ligue 1. Un mois après sa première convocation chez les Espoirs, le milieu a marqué les esprits lorsqu'il a percé la défense lyonnaise et battu Anthony Lopes.

Désormais 8e, à six points du podium, les Lyonnais ont été copieusement sifflés. Et dire qu'il s'agissait de fêter Bernard Lacombe, légende du club rhodanien et futur retraité, à qui le stade a rendu hommage dimanche.

De son côté, Rennes grimpe à la 4e place, à un point du podium et avec un match en moins.

. Bordeaux en panne

Une semaine après un revers à Marseille (3-1), les Girondins ont subi une seconde défaite consécutive, à domicile contre Strasbourg.

Les Alsaciens, plus entreprenants en début de rencontre, ont fait mouche rapidement, grâce à l'attaquant Ludovic Ajorque (11e), qui a profité d'une défense brouillonne à la sortie d'un corner pour marquer son sixième but de la saison. Le tout devant un virage sud vidé de ses ultramarines, la tribune étant fermée par la Ligue après des incidents il y a deux semaines contre Nîmes. La défaite ne risque pas d'arranger les relations entre les ultras et le président délégué Frédéric Longuépée, ni avec les actionnaires américains GACP et King Street.

Strasbourg pointe à huit points devant la place de barragiste, à égalité avec Nice (13e), qui a fait match nul (0-0) à Brest samedi. Quant aux Girondins, sur le podium il y a deux semaines après leur carton contre Nîmes (6-0), les voilà coincés à la 7e place.

Samedi, Lille (3e), qui a battu Montpellier (2-1), avait profité du match nul marseillais pour revenir à quatre points du deuxième. En s'imposant à Nîmes (1-0) et à Toulouse (1-0), qui sombrent tout en bas du classement, Nantes (5e) et Reims (6e) ont aussi réalisé de belles opérations dans le haut du tableau.

Résultats complets de la 18e journée:

vendredi

Lille - Montpellier 2 - 1

samedi

Metz - Marseille 1 - 1

Nîmes - Nantes 0 - 1

Brest - Nice 0 - 0

Angers - Monaco 0 - 0

Amiens - Dijon 1 - 1

Toulouse - Reims 0 - 1

dimanche

Bordeaux - Strasbourg 0 - 1

Lyon - Rennes 0 - 1

Saint-Etienne - Paris SG 0 - 4

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une