France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Japon-2019, "probablement la plus grande Coupe du monde" pour World rugby

Dimanche 03 novembre 2019
Japon-2019, "probablement la plus grande Coupe du monde" pour World rugby
Le président de World Rugby, le Britannique Bill Beaumont, lors de la remise du trophée de championne du monde à l'Afrique du Sud, à Yokohama, le 2 novembre 2019 - CHARLY TRIBALLEAU (AFP)

L’édition 2019 au Japon, qui s'est achevée samedi, est "probablement la plus grande Coupe du monde" de rugby de l'histoire, a estimé dimanche le patron du rugby mondial, Bill Beaumont.

"On se souviendra de Japon-2019 probablement comme de la plus grande Coupe du Monde". "Elle a certainement été la plus révolutionnaire pour amener le jeu vers de nouvelles audiences et attirer de nouveaux fans", a déclaré le président anglais de World rugby lors d'une conférence de presse à Tokyo.

Son directeur général Brett Gosper a relevé "plus de 1,7 milliards de vues sur les réseaux sociaux, un record mondial d'audience télévisuelle, 99% de taux de remplissage de stades, 1,2 million de personnes dans les fan-zones".

Le Mondial a également eu "un impact touristique et économique record de 400 millions de dollars" (358 M EUR) en faveur du Japon, première nation asiatique à organiser une Coupe du monde de rugby et en dehors du cercle des puissances historiques.

Bill Beaumont a par ailleurs indiqué que le processus d'attribution des éditions 2027 et 2031 débuterait en novembre 2020.

Les instances planétaires avaient déjà opté pour une attribution simultanée des éditions 2015 (Angleterre) et 2019 (Japon), et pourraient s'inspirer de cette démarche en combinant, pour 2027 et 2031, une nation traditionnelle du rugby et une nation émergente, pour favoriser l'accès à de nouveaux marchés.

Enfin, Bill Beaumont a promis que World rugby ferait "tout ce qui est en son pouvoir" pour soutenir les nations émergentes, à l'image du Japon qui a atteint les quarts de finale pour la première fois de son histoire.

"Le Japon aura des matches contre l'Angleterre, l'Irlande et l’Écosse l'année prochaine", a-t-il souligné.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
7 commentaires