France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Italie: quatre qui rêvent, trois qui tremblent

Samedi 25 mai 2019
Italie: quatre qui rêvent, trois qui tremblent
L'entraîneur de l'AS Rome, Claudio Ranieri, lors du match de Serie A face à la Juventus, à Rome, le 12 mai 2019 - Filippo MONTEFORTE (AFP/Archives)

Un dernier match pour rêver encore à la Ligue des champions ou, plus modestement, au maintien en Serie A: la dernière journée du championnat d'Italie influera ce week-end sur le destin de plusieurs équipes.

En haut de tableau, on sait depuis longtemps que la Juventus est championne et que Naples accompagnera les Turinois en Ligue des Champions. Mais il reste deux places à prendre et tout se décidera dimanche soir.

Des quatre candidates aux deux derniers tickets pour la C1, c'est l'AS Rome (6e) qui est la moins bien armée. Le scenario le plus probable pour que les Romains retrouvent la Ligue des Champions prévoit en effet qu'ils battent Parme à domicile, et que l'Atalanta Bergame (3e), l'Inter Milan (4e) et l'AC Milan (5e) perdent tous.

Le Stade Olympique de Rome sera plein, mais moins pour la course à l'Europe que pour les adieux de Daniele De Rossi. Après 18 saisons en giallorosso, le capitaine est poussé dehors par la direction du club et l'ambiance est très tendue à Rome.

Elle est beaucoup plus sereine à Bergame, car l'Atalanta est tout proche d'une première qualification pour la C1.

S'ils battent Sassuolo, les joueurs de Gian Piero Gasperini sont sûrs de découvrir la plus grande compétition européenne. Mais en cas de match nul, il faudra surveiller les résultats des deux équipes milanaises.

Sèchement battue la semaine dernière à Naples (4-1), l'Inter n'est pas tranquille. Elle doit affronter Empoli, qui lutte encore pour son maintien et reste sur trois succès consécutifs. Avec un succès, l'équipe de Luciano Spalletti serait tout de même assurée de se qualifier pour la C1.

Ça n'est pas le cas de l'AC Milan, favori sur le terrain de la Spal, mais qui en plus d'une victoire doit espérer un faux pas de l'un ou l'autre de des rivaux.

En bas du tableau, trois équipes chercheront à éviter de rejoindre Frosinone et le Chievo Vérone en Serie B.

Empoli (17e) est donc sur une bonne dynamique mais doit affronter l'Inter, alors que la Fiorentina (15e) et le Genoa (18e) sont face à face pour un duel qui vaut cher.

L'Udinese, 16e avec le même nombre de points que la Fiorentina, est assurée de se maintenir grâce à ses résultats dans les confrontations directes.

Le programme (heures GMT):

Samedi 25 mai:

(16h00) Frosinone - Chievo Vérone

(18h30) Bologne - Naples

Dimanche 26 mai:

(13h00) Torino - Lazio Rome

(16h00) Sampdoria Gênes - Juventus Turin

(18h30) Atalanta Bergame - Sassuolo

Cagliari - Udinese

Fiorentina - Genoa

Inter Milan - Empoli

AS Rome - Parme

SPAL - AC Milan

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une