France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Italie: La Juventus et Ronaldo enchaînent

Samedi 19 octobre 2019
Italie: La Juventus et Ronaldo enchaînent
L'attaquant portugais de la Juventus Cristiano Ronaldo (c) buteur face à Bologne le 19 octobre 2019 à Turin - Marco Bertorello (AFP)

Cristiano Ronaldo marque et la Juventus gagne: la Serie A a connu une soirée sans surprise samedi avec la victoire du club turinois contre Bologne (2-1) lors de la 8e journée, qui confirme le statut de leaders du Portugais et des siens.

Les Turinois n'ont toutefois pas eu la partie facile et les deux dernières minutes ont été brûlantes pour eux, avec une main suspecte de De Ligt dans sa surface et une double action à la dernière seconde, sur laquelle la Juve a été sauvée par la transversale puis par Gianluigi Buffon, bientôt 42 ans, auteur d'un arrêt de jeune homme devant Federico Santander.

Mais les bianconeri ont également eu de longues périodes de nette domination et leur succès, le septième en huit matches de championnat cette saison, est mérité.

Il est venu de deux hommes forts du début de saison turinois: Cristiano Ronaldo et Miralem Pjanic. Le Portugais, qui avait reçu avant le coup d'envoi un maillot floqué du N.700 comme son nombre de buts inscrits en carrière, a ajouté le 701e à sa collection avec une frappe sèche du droit à la 19e minute.

Bologne, alors pourtant asphyxié par le rythme des Turinois, a trouvé le moyen d'égaliser rapidement sur une belle volée du défenseur Danilo (26e). Mais à la 54e minute, Pjanic a redonné l'avantage à la Juve avec un tir du droit au bout d'une action confuse.

Avec cette victoire, la Juventus, avec laquelle Rabiot était pour une fois titulaire à la place de Matuidi, prend provisoirement quatre longueurs d'avance en tête sur l'Inter Milan, qui ne jouera que dimanche sur le terrain de Sassuolo.

Derrière, Naples (4e) s'est rapproché du podium à la faveur de sa victoire 2-0 face au Hellas Vérone, mais aussi de la légèreté de l'Atalanta Bergame, qui a laissé filer une avance de trois buts sur le terrain de la Lazio Rome (3-3).

- L'Atalanta gâche -

Avant d'aller à Salzbourg mercredi pour la suite de la Ligue des champions, Naples devait gérer les affaires courantes en Serie A avec la réception de l'équipe véronaise (13e), plutôt coriace cette saison.

La tendance s'est confirmée au stade San Paolo et les hommes de Carlo Ancelotti ne se sont pas amusés avant de prendre la mesure de leurs adversaires.

Finalement, c'est l'avant-centre polonais Arkadiusz Milik qui a concrétisé la supériorité napolitaine avec un doublé (37e, 67e) inscrit sur des passes décisives de Fabian Ruiz et Lorenzo Insigne.

Avec ce succès, Naples revient à un point seulement de l'Atalanta Bergame (3e), qui a gâché un superbe avantage à Rome contre la Lazio, puisqu'elle menait 3-0 à la 69e minute.

Avec ces trois buts d'avance, les joueurs de Bergame ont-ils laissé leur esprit vagabonder vers le milieu de semaine et leur match de Ligue des champions à Manchester face au City de Pep Guardiola?

En tous cas, ils n'ont pas su répondre au sursaut de la Lazio, qui avait pourtant été totalement dominée pendant une heure et assommée par le doublé de Luis Muriel (23e et 28e) et le but de "Papu" Gomez (37e).

La révolte est partie en moins d'une minute, le temps pour Ciro Immobile de marquer sur penalty (69e) et pour Correa de ramener le score à 3-2 (70e).

Ensuite, les Romains ont poussé et ont fini par égaliser sur un deuxième penalty, obtenu et transformé par Immobile dans le temps additionnel (3-3, 90+2).

L'Atalanta reste donc sur le podium, mais les deux points abandonnés à Rome pourraient peser dans la course à la Ligue des champions. La Lazio, de son côté, remonte à la 6e place, à quatre points de Naples.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une