France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Garcia: "Un match OM-OL, pas un match Marseille-Garcia"

Vendredi 08 novembre 2019
Garcia: "Un match OM-OL, pas un match Marseille-Garcia"
L'entraîneur de Lyon, Rudi Garcia, lors du match de Ligue 1 face à Metz, à Decines-Charpieu, le 26 octobre 2019 - PHILIPPE DESMAZES (AFP/Archives)

L'entraîneur de Lyon et ancien coach de Marseille, Rudi Garcia, a balayé l'idée d'un contexte particulier pour son retour très attendu au stade Vélodrome dimanche lors de la 13e journée de Ligue 1, estimant en conférence de presse vendredi que le match OM-OL "n'était pas un match Marseille-Rudi Garcia".

Q: Rudi Garcia, quel est votre sentiment sur ce match Marseille-Lyon, dimanche ?

R: "C'est un match OM-OL ce n'est pas un match Marseille-Garcia. Je ne répondrais qu'à des questions de terrain. Je suis dans l'état d'esprit de l'entraîneur d'une équipe qui va beaucoup mieux et qui va jouer un match à l'extérieur contre une très bonne équipe. Les joueurs savent que je leur ai demandé d'être en capacité de faire des séries car il n'y a que comme ça que l'on remontera au classement et on ne peut pas se contenter, quand on est Lyon d'être 10e du championnat. Nous finissons le triptyque de la semaine que nous avons bien commencé et que nous espérons bien terminer".

Q: L'absence de Memphis peut-elle poser un problème et notamment dans la disposition en 4-4-2 qui semblait faite pour lui ?

R: "Non pas que pour Memphis mais aussi pour Moussa (Dembélé), pour la relation entre ces deux-là, l'équilibre du milieu de terrain. On a vu combien Houssem Aouar, qui sera capitaine dimanche, peut faire des différences à gauche car il est un excellent joueur. On a vu aussi que la doublette Lucas Tousart-Thiago Mendes a été très importante également sur le dernier match de Ligue des champions. On voit que Jeff Reine-Adelaïde est capable comme Houssem de l'autre côté, d'apporter à droite, offensivement et défensivement car on a besoin que tout le monde travaille comme on l'a vu en Ligue des champions, sinon on ne peut pas gagner ces matches-là".

Q: Quels progrès notez-vous pour votre équipe ?

R: "Si l'on parle de l'aspect offensif, je trouve qu'il y a de plus en plus de liant et d'automatismes dans les déplacements et les transmissions. Défensivement, j'ai aimé contre Benfica, que nous soyons solidaire et de ne pas concéder d'occasions tout en existant sur le plan offensif, car c'est quand même l'ADN de mon équipe. Cela ne m'a pas déplu, sans Memphis, en seconde période, d'avoir été obligé de s'accrocher et à 2-1 de ne pas subir et de ne pas laisser l'adversaire égaliser. Au contraire, nous sommes repartis de l'avant, on a démontré avec des joueurs entrés en cours de jeu que nous étions capables d'aller inscrire un troisième but. Cela prouve que l'on est plutôt bien sur le plan mental. L'équipe prouve qu'elle a du caractère, comme elle l'a montré à Toulouse. C'était une bonne démonstration contre Benfica".

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
7 commentaires