France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Football Leaks: plainte classée contre un procureur régional suisse proche d'Infantino

Samedi 13 avril 2019
Football Leaks: plainte classée contre un procureur régional suisse proche d'Infantino
Le président de la Fifa Gianni Infantino (g) et le procureur général du canton du Valais Rinaldo Arnold (c) à Zurich le 29 février 2016 - VALERIANO DI DOMENICO (AFP/Archives)

Le magistrat suisse chargé d'enquêter sur des liens entre le président de la Fifa Gianni Infantino et un procureur régional du canton du Valais (sud), suite aux Football Leaks, a classé l'affaire, l'enquête ayant écarté les soupçons de corruption.

Le procureur extraordinaire nommé dans cette affaire fin 2018 est arrivé à la conclusion que les présents reçus par Rinaldo Arnold n'avaient pas pour but de l'influencer dans son travail.

Selon les "Football Leaks", M. Infantino entretenait des liens étroits avec Rinaldo Arnold, à qui il avait offert des places pour des matches et qu'il qualifie d'"ami".

A la suite de ces révélations par un consortium de médias européens, la justice du canton du Valais avait ouvert, le 4 décembre, une "procédure pénale" contre le premier procureur du Haut-Valais, M. Arnold, "pour acceptation d'un avantage, voire corruption passive".

M. Arnold était soupçonné d'avoir reçu des avantages du président de la Fifa, Gianni Infantino, "pour accomplir les devoirs de sa charge", a indiqué la justice valaisanne dans un communiqué.

"L'enquête pénale a réfuté les soupçons initiaux selon lesquels les avantages acceptés par Rinaldo Arnold (en particulier des tickets pour des matches de football et des invitations à des congrès) (...) auraient été obtenus en rapport avec sa position", a-t-elle expliqué.

La procédure pénale dirigée contre M. Rinaldo a été classée le 10 avril.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
2 commentaires
1 commentaire
1 commentaire