France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

EWC: Suzuki en tête du Bol d'Or à une heure de l'arrivée

Dimanche 22 septembre 2019
EWC: Suzuki en tête du Bol d'Or à une heure de l'arrivée
La Suzuki N.2 du SERT pilotée par le Français Vincent Philippe en tête du Bol d'Or à une heure de l'arrivée le 22 septembre 2019 - Boris HORVAT (AFP)

La Suzuki N.2 du SERT occupait toujours dimanche à 14h00, à une heure de l'arrivée, la tête de la 83e édition du Bol d'Or, 1re épreuve du championnat du monde d'endurance moto (EWC), fortement pertubée par la pluie.

Sur le circuit du Castellet (sud), la moto pilotée par les Français Vincent Philippe et Etienne Masson et le Britannique Gregg Black devançait de deux tours la BMW N°37 du BMW Motorrad World Endurance Team et la Yamaha N°77 du Wojcik Racing Team.

A 41 ans, Vincent Philippe, déjà seul recordman du nombre de victoires, est en quête d'un neuvième succès au Bol d'Or.

En raison des intempéries, la course a connu une première journée dantesque samedi, avec de nombreuses chutes et interventions de la voiture de sécurité, jusqu'à son interruption à 18h00, prolongée dans la nuit.

Elle a finalement repris dimanche matin peu après 06h00.

Cinquante-six équipages de trois pilotes, écuries officielles des grands constructeurs (Honda, Suzuki, Kawasaki, BMW et Yamaha), privées et semi-privées, ont pris le départ de la 83e édition de cette compétition qui ouvre la saison 2019-2020 de l'EWC.

En cas de victoire dimanche, Suzuki peut égaler Honda, qui est le constructeur qui détient le plus grand nombre de victoires (17 titres) dans l'épreuve revenue depuis 2015 sur le circuit Paul-Ricard, où les écuries japonaises trustent les premières places (47 titres depuis 1922).

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
Ile de Cayenne

Djamila Zéphyrin Henri Léo sacrée Miss Cayenne

P.R. / Photos : Kathryn Vulpillat - Dimanche 20 Octobre 2019

• PLUS DE DÉTAILS DANS NOTRE PROCHAINE ÉDITION

1 commentaire
3 commentaires
1 commentaire