France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Coupe de la Ligue de hand: Montpellier et Paris se retrouvent déjà

Samedi 16 mars 2019
Coupe de la Ligue de hand: Montpellier et Paris se retrouvent déjà
- JDEMARCY (afp.com)

Montpellier et Paris vont se retrouver en finale de la Coupe de la Ligue de handball, dimanche au Mans, une semaine après la victoire des Languedociens devant leur public en quarts de finale de la Coupe de France.

En demi-finale, les Parisiens, doubles tenants du titre, ont facilement éliminé leurs voisins d'Ivry, 27 à 22, samedi en demi-finale. Puis les Montpelliérains, des spécialistes de l'épreuve avec dix sacres, se sont débarrassés avec plus de difficulté de Saint-Raphaël, 25 à 23.

Il y a huit jours, le MHB, qui restait pourtant sur la claque de son élimination dès le premier tour de la Ligue des champions, avait rebondi en éliminant les Parisiens, tenants aussi de la Coupe de France, 32 à 31. C'était seulement la troisième défaite de la saison du PSG (une au Trophée des champions et une en Ligue des champions).

"Ça va être compliqué. Avec toute l'énergie qu'on a dépensée, on n'avait gagné que d'un but! Ils vont être énervés et il va falloir être encore meilleur", a déclaré Valentin Porte. Le capitaine montpelliérain s'est blessé contre Saint-Raphaël mais espère être présent pour la finale malgré son entorse.

Les Montpelliérains partaient grands favoris après s'être largement imposés dans le Var en Championnat il y a quinze jours (32-24). Ils ont eu plus de mal cette fois-ci à cause d'une performance en accordéon qui a permis à Saint-Raphaël de revenir plusieurs fois dans le coup: de 8-4 en première période à 11-11 à la pause, puis de 19-14 à 21-19 en seconde mi-temps. Mais les arrêts de Vincent Gérard et les buts de Melvyn Richardson (6 au total) ont fait la différence.

- Paris facile -

Dans la première affiche, très déséquilibrée, il n'y a eu aucun suspense. Grâce à un gros effort défensif, l'écart était déjà de huit longueurs en faveur de Paris à la pause (15-7).

Les banlieusards, à la lutte pour le maintien en Starligue (12e sur 14), ont bien réagi au retour des vestiaires, mais les jeux étaient déjà faits.

Nedim Remili et le Croate Luka Stepancic ont été les meilleurs buteurs parisiens avec quatre buts chacun.

"Il fallait montrer à Ivry notre détermination dès l'entame du match. C'était très bien en première mi-temps. On a réussi à creuser l'écart en étant très impliqués dans le secteur défensif", a commenté le gardien Thierry Omeyer, auteur de huit arrêts en première période.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
1 commentaire
Une

Vu à Soula... Une nouvelle station-service

Michel Le Tallec - Mardi 19 Mars 2019

1 commentaire