France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Coupe Davis: "ils ont piétiné les traditions", regrette Mahut

Jeudi 21 novembre 2019
Coupe Davis: "ils ont piétiné les traditions", regrette Mahut
Le Français Nicolas Mahut (à droite), lors du match de double avec Pierre-Hugues Herbert, en Coupe Davis contre le Japon, le 19 novembre 2019, à Madrid - GABRIEL BOUYS (AFP/Archives)

Nicolas Mahut (FRA): "Se retrouver à 2-0 dans le vestiaire sachant qu'on était éliminés ça a été un moment pas très agréable, mais il a fallu aller sur le court. A partir du moment où Seb nous a fait confiance, ça reste quand même l'équipe de France. Il y a cinq ans, avant ma première sélection, j'aurais donné beaucoup pour jouer même un match qui ne comptait pas. Je suis déçu parce qu'on a perdu et qu'on s'est arrêtés en poules. Sur le format de la compétition, il y a des choses positives. Dans l'organisation, j'ai eu l'impression de jouer les Jeux olympiques. Après, il y a beaucoup de choses à revoir si on veut que cette compétition soit un succès. Quand on fait une compétition comme celle-là, c'est toujours difficile de garder les traditions et de mettre de la modernité. Je crois que la tradition ils l'ont complètement piétinée, ce n'est plus du tout ce qui faisait le sel de la Coupe Davis. Et la modernité, il y a des choses à revoir. Pour que ça fonctionne, il faut plus de temps: une semaine c'est trop court, on ne peut pas se permettre d'avoir deux rotations par journée et de finir des matchs à 4h du matin. Il faut que les stades soient pleins pour que ce soit une réussite, ça ne l'était pas. Il faut aussi que nos supporteurs reviennent, pour nous c'est important. Il y a donc plein de choses à revoir, mais il faut leur laisser un peu de temps, une chance de réussite pour que cette Coupe du monde soit un succès. Quand on fait une Coupe du monde de foot, quel que soit le match, le stade est plein. A l'organisation de faire que les stades soient pleins, que ce soit la fête un peu partout.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une