France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Challenge: La Rochelle décroche dans la douleur sa première finale continentale

Samedi 20 avril 2019
Challenge: La Rochelle décroche dans la douleur sa première finale continentale
Les Rochelais, ici vainqueurs de Pau en Top 14, le 13 avril 2019 au stade Marcel-Deflandre, accèdent à la finale du Challenge européen - FRANCK MOREAU (AFP/Archives)

Quel suspense! A l'issue d'une fin de match irrespirable, le Stade Rochelais a décroché la première finale continentale de son histoire, celle du Challenge européen, en battant Sale (24-20) samedi à Marcel-Deflandre.

Pour n'avoir pas su se mettre à l'abri d'une élimination in extremis avec une pénalité ratée d'Ihaia West à deux minutes de la fin, les Rochelais ont tremblé et dû défendre leur ligne jusqu'au bout.

Leurs supporters ont craint le pire après l'exclusion de Jules Favre, averti pour un mauvais réflexe sur Denny Solomona, qui a offert aux Sharks une dernière munition inespérée, qui plus est en supériorité numérique.

Mais les Rochelais affronteront bien le 10 mai à Newcastle le vainqueur de la seconde demi-finale qui oppose dans la soirée Clermont aux Harlequins.

L'équipe de La Rochelle est mal rentrée dans cette rencontre. Rien à voir avec la formation qui avait surclassé Bristol en quarts (39-15) ou Pau la semaine dernière en Top 14 pour une victoire record (71-21).

Dans cette rencontre hachée, les deux équipes ont commis des fautes, encaissant chacune un essai de pénalité et se retrouvant l'une après l'autre en infériorité numérique.

Résultat logique à la pause, elles n'avaient pu se départager (17-17), Chris Ashton, de retour après trois mois d'absence, ayant répondu à Kini Marimurivalu en récupérant un dégagement de West contré par Tom Curry (34e).

Les Rochelais ont pressé à la reprise. Et ils ont fini par trouver l'ouverture avec Gregory Aldritt en bout de ligne après une longue séquence à proximité de la ligne anglaise (24-17, 51e).

Les hommes de Jono Gibbes ont ensuite résisté jusqu'à cette fin de match un peu folle et haletante, après la réduction de l'écart par AJ MacGinty (20-24, 69e).

Cette première qualification en finale témoigne de la progression de La Rochelle qui, il y a deux ans, au même stade de la compétition, avait manqué de peu l'avant-dernière marche, s'inclinant à domicile face aux Anglais de Gloucester (16-14).

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une