France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Carapaz accueilli en héros en Equateur après son sacre dans le Giro

Mardi 11 juin 2019
Carapaz accueilli en héros en Equateur après son sacre dans le Giro
Le grimpeur équatorien Richard Carapaz, deuxième cycliste sud-américain de l'histoire à remporter le Giro d'Italie, salue la foule depuis un bus à impériale lors de son retour triomphal à Quito, le 10 juin 2019. - Rodrigo BUENDIA (AFP)

L'Equatorien Richard Carapaz, deuxième Latino-Américain à s'imposer dans le Tour d'Italie (après Nairo Quintana en 2014), a reçu un accueil triomphal lundi à Quito, huit jours après son succès épique dans le Giro.

Surnommé "la locomotive", Carapaz, 26 ans, est arrivé sur un vol commercial en provenance d'Espagne, où est basée son équipe Movistar, portant le trophée qui lui avait été remis après 3.500 km de course.

L'appareil dans lequel il a voyagé a traversé un arc d'eau formé par les motopompes des pompiers de l'aéroport international Mariscal Sucre, dans les environs de la capitale équatorienne.

Puis Carapaz est monté dans un un bus à impériale qui l'attendait sur le tarmac et est apparu sur la partie découverte, sous les applaudissements et vivats des employés de l'aéroport.

Quelques dizaines de cyclistes amateurs ont alors acompagné le champion sur plusieurs kilomètres, le bus prenant la direction d'une gare routière où une foule a formé une haie d'honneur en brandissant des drapeaux du pays et en scandant "oui, c'est possible".

Carapaz, 4e du Giro en 2018, a remporté deux étapes dans l'édition 2019 (Frascati et Courmayeur) et s'est emparé du maillot rose après la 14e étape. Il l'a gardé jusqu'à Vérone, théâtre de la 21e et dernière étape.

Le grimpeur équatorien de la Movistar n'est que le deuxième cycliste sud-américain à remporter le Tour d'Italie après le Colombien Nairo Quintana, vainqueur en 2014.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une