France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

C3: Rennes à Glasgow, sans espoir mais avec ses fans

Jeudi 28 novembre 2019
C3: Rennes à Glasgow, sans espoir mais avec ses fans
L'entraîneur de Rennes Julien Stéphan donne des instructions lors du match contre Cluj en C3, le 7 novembre 2019 à Cluj-Napoca - Daniel MIHAILESCU (AFP/Archives)

Rennes se rend à Glasgow jeudi sans aucun espoir de se qualifier pour les 16es de finale de la Ligue Europa, mais avec 2.700 fans séduits par la chaude atmosphère promise par le Celtic Park.

Les ultras du Celtic Kop 1991, principal groupe de supporters rennais raconté dans un documentaire d'Antoine Biard sorti la semaine dernière, seront au rendez-vous, attirés par l'ambiance du théâtre des fameux derbys de l'Old Firm contre les Rangers.

"On ne peut pas galvauder la Ligue Europa. Il y a de l'expérience à prendre, des supporters à respecter. Il y aura quelques rotations mais je ne mettrai pas une équipe B à Glasgow", a promis Julien Stéphan vendredi, à la veille de la débâcle de Dijon - une défaite 2-1, sans réagir, sans combattre.

"On a manqué de tout. C'était le néant. J'ai honte", a dit le coach rennais, très secoué par cette nouvelle défaite après avoir mené au score, grâce à un but du Brésilien Raphinha, recruté cet été. Son premier dans le jeu après un penalty contre Amiens (3-1).

Depuis le début de la saison 2018/19 et dans les cinq grands championnats européens, selon Opta, Rennes est d'ailleurs le club qui a perdu le plus de points après avoir mené au score: 41, loin devant Southampton (36) et Augsburg (33).

Les chiffres sont cruels mais reflètent bien les failles mentales du vainqueur de la dernière Coupe de France et leader de la L1... fin août. Depuis début septembre, c'est moins bien: 8 défaites, 4 matches nuls et seulement 2 victoires, face à Toulouse (3-2) et Amiens, qui semblaient avoir redonné un élan. Avant la rechute, samedi à Dijon.

En Ligue Europa, le compteur est bloqué à un seul petit point, pour le match nul face au Celtic (1-1), mi-septembre au Roazhon Park. Cela donne une idée du défi à relever jeudi soir au Celtic Park sans Eduardo Camavinga, blessé avec les Espoirs. Et même avec le soutien de centaines de fans...

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une