France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Arsenal: Emery veut battre Rennes et prolonger la lune de miel

Mercredi 13 mars 2019
Arsenal: Emery veut battre Rennes et prolonger la lune de miel
L'entraîneur espagnol d'Arsenal, Unai Emery, lors du match de Premier League face à Manchester United, à Londres, le 10 mars 2019 - Ian KINGTON (IKIMAGES/AFP/Archives)

C'est sa coupe d'Europe: le spécialiste de la Ligue Europa et entraîneur d'Arsenal Unai Emery doit renverser la situation jeudi contre Rennes pour aller chercher un quart de finale et faire durer sa lune de miel avec les "Gunners".

Sèchement battus 3-1 en Bretagne jeudi dernier, les Londoniens vont devoir batailler pour s'imposer à l'Emirates Stadium avec au moins deux buts d'écart. Mais, passer des tours en C3, le Basque sait faire. A la tête de Séville, il a remporté trois fois de suite la compétition entre 2014 et 2016.

En plus d'un trophée pour sa première saison en Angleterre, la C3 est aussi synonyme de billet assuré pour la prochaine Ligue des champions, une compétition reine dans laquelle n'ont plus joué les "Gunners" depuis deux saisons. Un retour dans la cour des grands dès la première année serait une énorme réussite tant Arsenal a perdu de sa superbe ses dernières saisons.

En cas de défaite ou d'élimination, tout ne sera donc pas perdu pour l'ancien entraîneur du PSG. Celui qui a régénéré Arsenal après le départ d'Arsène Wenger continue son petit bonhomme de chemin en Premier League.

Plus agressive avec Toreira au milieu, acérée avec Lacazette et Aubameyang devant, et plus solide avec Leno dans les buts, cette équipe va quelque part... Et n'est plus la victime expiatoire des autres membres du "Big Six" comme lors des deux dernières années du règne de Wenger.

Les Londoniens sont actuellement quatrièmes, bien en place pour se qualifier pour la C1 la saison prochaine. Mieux, ils sortent de cinq matches sans défaite en championnat (quatre victoires, un nul) et ont livré une performance convaincante dimanche contre Manchester United.

Les "Gunners" ont remporté une belle victoire (2-0) contre leurs rivaux honnis et concurrents pour l'Europe, infligeant à Ole Gunnar Solskjaer sa première défaite domestique depuis son arrivée à la tête des "Red Devils".

-La bonne nouvelle Lacazette-

Plus que trois points en championnat, ce succès a représenté selon le Times "un solide gage de la crédibilité des compétences managériales d'Emery".

L'entraîneur avait alors choqué les observateurs en déballant d'un seul coup toute sa puissance de feu: Ramsey, Xhaka, Özil, Aubameyang et Lacazette étaient tous présents au coup d'envoi. "La chance sourit aux courageux", avait alors noté le Telegraph.

La défaite au Roazhon Park ressemble donc à un accident... A effacer vite à l'Emirates Stadium.

Depuis novembre, les hommes d'Emery ont remporté onze matches consécutifs à domicile en Premier League et en C3, contre trois victoires à l'extérieur en 12 matches à l'extérieur cours de la même période.

A vrai dire, les Londoniens semblaient même bien partis à Rennes jusqu'au carton rouge infligé à Sokratis à la 40e minute. Ils menaient alors 1-0... avant de craquer à dix contre onze.

"Nous savons que jeudi, un match peut changer beaucoup après un carton rouge ou un but, alors il est très important de contrôler nos émotions", a insisté Emery, alors que la campagne européenne a été marquée par les exclusions.

Les dérapages de Lacazette contre Borissov, puis de Sokratis contre Rennes, ont compliqué la tâche d'Emery. Le Basque a reçu une bonne nouvelle mardi: son attaquant français, suspendu à l'aller, a vu sa peine réduite à deux matches à la surprise générale par l'UEFA. Il sera donc de retour jeudi.

Et si les dieux du football voulait qu'Emery en gagne une quatrième?

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une