DOSSIER

Prostitution cachée : une réalité en Guyane

Prostitution cachée : une réalité en Guyane

Dans la capitale de l'Ouest, qui accueille de nombreuses réfugiées originaires d'Haïti, souvent sans papiers, de nombreuses femmes se retrouvent contraintes de se prostituer pour survivre. Une prostitution subie, qu'elles vivent comme une obligation, par manque d'accès au marché du travail.

 Manata*, 42 ans, était cuisinière en Haïti. Forcée de fuir son pays à cause de l'insécurité qui y règne, elle est arrivée en Guyane il y a un an, espérant y trouver « un travail » et une vie meilleure. Malheureusement, entre les difficultés à obtenir une demande d'asile, le coût de la vie et l'impossibilité de trouver un emploi en tant que sans-papiers, cette mère de famille a été contrainte de « trouver quelqu'un pour l'aider » à vivre et à envoyer de l'argent à ses enfants, restés en...
franceguyane.fr 1888 mots - 01.03.2021
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous


Le premier mois à 1€

Pass numérique 1 jour

Accès au site pendant 24h pour 1,70€
Voir toutes les offres