Tuerie du Macumba en 2016 : jusqu'à 30 ans de prison pour les accusés
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

Tuerie du Macumba en 2016 : jusqu'à 30 ans de prison pour les accusés

G.T. (g.tringham@agmedias.fr)
Le bar Macumba, dans le quartier Chicago de Cayenne, théâtre d'une fusillade dans la nuit du 17 au 18 avril dernier.
Le bar Macumba, dans le quartier Chicago de Cayenne, théâtre d'une fusillade dans la nuit du 17 au 18 avril dernier. • ARCHIVES FG

Dans la nuit du 17 au 18 avril 2016, trois hommes armés pénètrent à l’intérieur du bar Macumba, à Cayenne. La fusillade qui s’ensuit coute la vie à deux personnes et en blesse neuf autres. Du commanditaire aux tireurs, les responsables d’origine dominicaine ont été condamnés à des lourdes peines de réclusion criminelle dans cette affaire qui mêle vengeance, extradition, drame humain et des zones d’ombre qui subsistent…

L’ambiance à l’approche du verdict est pesante. La cour d’assises est pleine, mais quelques rires s’échappent du silence grandissant. Les accusés échangent des derniers mots avec leurs avocats respectifs. La tête haute et après avoir clamé leur innocence tout du long, les tireurs attendent la sentence comme une fatalité.

Six ans plus tard, et après 10 jours de procès, les responsables de la fusillade du bar Macumba sont condamnés. Les assassins présumés écopent 30, 25 et 20 années de réclusion criminelle. Celui qui avait été qualifié comme « le commanditaire » par l’avocat général et les parties civiles est, lui, condamné à 16 ans de réclusion criminelle. D’origine dominicaine, ils font tous également l’objet d’une interdiction de territoire français à titre définitif.

Les conséquences humaines de cette soirée du 17 au 18 avril 2016 au bar Macumba, dans le quartier Chicago de Cayenne, sont d’autant plus lourdes. Il est proche de minuit lorsque les trois tireurs – Jonathan La