• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
JUSTICE

Procès Asaitie : "Aucun regret, aucune excuse à la famille..."

Michel LE TALLEC Mardi 15 Juin 2021 - 18h14
Procès Asaitie : "Aucun regret, aucune excuse à la famille..."

Le procès du meurtrier d’Aldy Saint-Aude s’est poursuivi aujourd’hui avec les plaidoiries des avocats des parties civiles, qui ont tous deux déploré « la totale insensibilité de l’accusé quant aux faits qui lui sont reprochés ».

 Second jour du procès en appel de Félix Asaitie, condamné en première instance à 20 ans de réclusion criminelle pour meurtre sur la personne d’Aldy Saint-Aude (lire nos précédentes éditions). Après les différents témoignages d’experts (médecin, psychiatre…) est venu le tour des avocats des parties civiles de s’exprimer devant le tribunal, présidé par Véronique Jauvion. Il est à noter qu’à la demande de l’avocat général, Jean-Claude Belot, une pièce du dossier a été lu par l’un des assesseurs, dans laquelle il est fait état du comportement particulièrement violent et insultant de l’accusé envers les forces de l’ordre, lors d’une interpellation antérieure à cette affaire de meurtre.

Quant aux plaidoiries des avocats des parties civiles - douze constitutions au total - elles ont, toutes deux, pointé l’absence de regrets manifestée par l’accusé quant aux fait qui lui sont reprochés. « Et pire, selon moi, pas un mot d’excuse envers la famille », ajoutera Me Christine Charlot. L’avocate fera aussi remarquer au tribunal que l’accusé « même de faible niveau intellectuel, sait très bien faire preuve de compréhension sélective dès que l’on évoque l’affaire. Et il se réfugie dans une totale négation : ce n’est pas moi, je n’ai rien à voir avec cette histoire, répète t-il sans arrêt. »

Ton plus ferme chez Me Alex Leblanc, visiblement très irrité par l’attitude de l’accusé, qu’il a qualifié à deux ou trois reprises « de petit homme qui veut jouer au puissant et qui se réfugie en permanence dans le mensonge. » L’avocat dit, au cours des débats, « avoir espéré un moment de rédemption » chez Félix Asaitie. « Mais non, rien. »

Au vu de l’attitude de l’accusé, « totalement insensible, ne voulant pas prendre conscience de la gravité des faits pour lesquels il comparaît », l’avocat prévient. « Attention : il peut recommencer. »

Demain, réquisitions de l’avocat général et plaidoirie de Me Vincent Mazet, le conseil de Félix Asaitie.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

Benkwa973 17.06.2021

Leblanc décrivant l'accusé fait bien rire. C'est la même description des ahou ahou qu'il aime défendre...des petits hommes voulant jouer les puissants.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
1 commentaire
1 commentaire
1 commentaire
A la une
1 commentaire
1 commentaire